Météo : un épisode méditerranéen durable attendu en région

Un épisode méditerranéen potentiellement intense et durable est attendu cette semaine, sur le Languedoc et le Roussillon.

Comme nous l’avions évoqué ici, le contexte météorologique va devenir propice au déclenchement d’un épisode méditerranéen, dans la semaine. Dès ce lundi, la situation va se dégrader dans le Gard, puis dans l’Hérault. Les nuages seront nombreux et menaçants et s’accompagneront d’averses orageuses localisées, mais parfois intenses notamment sur le littoral.

Elles ne concerneront donc pas toutes les communes, mais la prudence sera de rigueur. Les chances d’apercevoir les rayons de soleil seront plus importantes vers le Minervois, tandis que le ciel restera souvent couvert de Montpellier jusqu’au Gard.

Le vent; orienté au secteur Nord-Est; restera dans un premier temps assez faible avec des rafales voisines des 40 km/h. Les températures maximales atteindront seulement 16°C à 18°C ce lundi entre Béziers, Montpellier et Nîmes.

>> Nous fêterons les Pélagie.

Une goutte froide en Catalogne

À compter de mardi, la situation va se dégrader en région, avec l’installation d’un épisode méditerranéen assez durable. De fortes précipitations orageuses vont dans un premier temps concerner les départements voisins des Pyrénées-Orientales et de l’Aude.

Mercredi, ces fortes pluies orageuses vont continuer d’arroser une grande partie de notre région, avec un décalage possible du maximum de l’activité orageuse sur le département de l’Hérault. Ces intempéries seront dues à une goutte froide positionnée sur l’Espagne, à proximité de la Catalogne.

Des zones d’incertitudes demeurent, quant à la localisation de ces orages potentiellement peu mobiles. En fonction de l’emplacement précis et de la mobilité ou non de cette goutte froide, cet épisode de fortes pluies pourrait persister durant près de 72h, entre le Roussillon et le Languedoc.

Les départements des Pyrénées-Orientales, de l’Aude et surtout de l’Hérault seront donc sous surveillance. Certains scénarios envisagent des cumuls de pluie compris entre 200 et 300 mm, ce qui aurait pour conséquence de faire réagir les cours d’eau de façon notable, notamment ceux issus du réseau secondaire.

Phénomènes de ruissellements

Le risque d’orages diluviens et stationnaires ne sera également pas à exclure, ce qui laisse redouter des phénomènes de ruissellements intenses en zones urbanisées. Une situation à hauts risques pour ce premier épisode pluvieux automnal.

Par la suite, notamment pour la journée de jeudi, ces fortes pluies et orages pourraient davantage se décaler vers le département du Gard, les Cévennes et la basse vallée du Rhône, mais cela demandera confirmation dans nos prochains bulletins.

>> Plus d’informations à suivre dans notre bulletin de ce lundi 8 octobre vers 20h30 sur Métropolitain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *