Béziers : un retraité de la gendarmerie écroué pour agression sexuelle

Un retraité de la gendarmerie nationale, domicilié à Saint-Chinian, a été écroué vendredi soir au centre pénitentiaire du Gasquinoy, à Béziers, pour le délit d’agression sexuelle par contrainte et violence sur mineur, sur un voisin âgé de 14 ans. L’adolescent a dénoncé les faits présumés ces derniers jours, ce qui a conduit à l’arrestation du suspect mercredi et à son placement en garde à vue.

Hier, il devait être jugé en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Béziers, où l’avait renvoyé le parquet de la ville, mais le procès a été reporté au mercredi 7 novembre, avec une audience à huis clos, en raison de l’âge de la victime.

Massage et attouchement

L’adolescent éploré était présent à l’audience et a maintenu ses accusations contre le gendarme retraité, qui, dans le box, a reconnu un massage et un attouchement sans connotation sexuelle, comme il l’a déclaré en garde en vue. Et ce, contrairement à la victime, qui a maintenu que son voisin -et ami de sa famille- est allé beaucoup plus loin, alors qu’il n’était pas du tout d’accord. Le prévenu a assuré entretenir des liens affectifs avec le collégien.

Après l’évocation des faits, les juges biterrois ont décidé, avec l’accord des avocats des parties et du procureur de la République, de reporter le procès au fond en raison des divergences des versions. Ils ont décidé de placer le retraité en détention préventive jusqu’au 7 novembre, après que la petite amie de l’adolescent ait révélé à l’audience, qu’il se trouvait tous les soirs devant le collège, où il guettait sa sortie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *