Montpellier : une adolescente sérieusement mordue par deux chiens

Une adolescente âgée de 15 ans a été sérieusement mordue par deux chiens en liberté, lundi vers midi, dans l’allée de Ruthènes, près du centre des impôts du quartier de la Mosson, à Montpellier.

Elle revenait de l’école pour déjeuner au domicile familial, dans la résidence Le Logis des Pins, quand deux chiens qui n’étaient pas tenus en laisse l’ont attaquée : mordue à un mollet et à un bras, elle a été hospitalisée.

Un Berger belge malinois et un american staff ont été mis en fuite grâce à l’intervention d’un riverain, témoin de la scène. Les deux chiens ont été capturés dans la foulée. Et leurs maîtres et propriétaires identifiés : il s’agit de deux frères âgés de 20 ans et de 28 ans qui vivent ensemble dans un appartement de la résidence. Ils ont été interpellés et placés en garde à vue.

Pas de muselière

L’aîné propriétaire du malinois qui était en règle administrativement ne fait pas l’objet de poursuites judiciaires, mais le cadet, propriétaire de l’american staff a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Montpellier pour, notamment le délit présumé de blessures involontaires aggravées. En effet, l’animal n’était pas déclaré en mairie, il n’était pas stérilisé et ne portait pas de muselière, lors de l’attaque.

Chiens à la SPA

Lors de l’intervention des policiers de la Sécurité publique de la division Nord -bureau de police de la Mosson-, une locataire du logement des deux frères âgée de 18 ans a été interpellée, au motif d’avoir libérer les deux chiens seuls sur la voie publique. Elle comparaîtra également devant le tribunal correctionnel. Les deux chiens ont été placés en fourrière et confiés à la SPA.

Dans la résidence et alentour, les habitants se disent soulagés, car, ce malinois et cet american staff ont déjà sauté sur certains d’entre-eux, au point de créer une sorte de terreur, sans que des signalements transmis aux autorités ne soient prises en compte. « Un tel drame était inévitable et en plus, la victime est une adolescente tranquille », déplore une riveraine.

Affaire à suivre.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *