Drame familial à Agde : deux morts et un blessé grave

INFO MÉTROPOLITAIN. Un drame familial s’est déroulé ce mercredi soir, dans une habitation de l’avenue de Sète, à Agde.

À 22h45, selon un bilan provisoire, une personne a été tuée à l’arme blanche -une plaie au niveau du coeur- et les services de secours -sapeurs-pompiers et médecin du Sdis 34 de la caserne d’Agde, équipe du Smur-Samu 34 dépêchée de l’hôpital de Béziers- tentaient de réanimer deux autres blessés qui sont en arrêt cardio-respiratoire.

Les trois victimes qui partageaient le même appartement ont été atteintes à coups de couteau et de marteau. Des massages cardiaques sont actuellement prodigués par les médecins. Les victimes sont deux hommes et une femme.

Un hélicoptère est arrivé sur zone pour un transport sanitaire urgent d’un des blessés au département anesthésie réanimation -DAR A- au CHU de Montpellier.

On apprend à minuit que cette victime a succombé à ses blessures. L’hélicoptère va évacuer sur le CHU le troisième blessé, dont le pronostic vital est engagé.

Tentative de suicide

Vers 22h, un Agathois a reçu par e-mail un message désespéré de son père, lui indiquant qu’il allait se suicider. Il a aussitôt donné l’adresse aux services de secours et aux policiers qui sont rapidement intervenus, dans cette habitation de l’avenue de Sète. Un spectacle pénible s’offrait à eux : ils ont, en effet découvert trois victimes, deux personnes en arrêt cardiaque et une autre très grièvement blessée d’un coup de couteau au niveau du coeur. Cette dernière n’a pas pu être réanimée et a été déclarée décédée à 22h30.

Les services de police avaient déjà été amenés à intervenir à cette adresse pour de violentes disputes entre les trois occupants.

Magistrat du parquet et police scientifique

Les policiers de la Sécurité publique du commissariat d’Agde et la police municipale sont sur les lieux, où ils ont installé un périmètre de sécurité. Un magistrat du parquet de Béziers, un médecin légiste et les experts de la police technique et scientifique du service régional d’identité judiciaire -SRIJ- de Montpellier sont également attendus sur place.

Dans la nuit, le parquet de Béziers a confié l’enquête aux policiers du SRPJ de Montpellier. L’hypothèse d’un drame familial est privilégiée.

>> Plus d’informations à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *