Médias / Sports : fin d’antenne à France Bleu Hérault pour Philippe Sers

Philippe Sers a fait connaître aux moins de 20 ans un temps qu’ils n’auraient pas dû connaître. À l’heure d’internet et des abonnements télé, il a fait aimer la radio à des dizaines de milliers d’auditeurs de générations différentes et mis durant 34 ans le sport héraultais en haut de l’affiche. Absent de l’antenne depuis avril dernier, Philippe Sers, au lendemain d’un derby qu’il aurait tellement voulu commenter, a officialisé son départ de France Bleu Hérault à ses collègues comme le rapporte Midi Libre.

Officiant d’un terrain à l’autre depuis 34 ans, un chiffre qui sonne presque comme une ironie, Philippe Sers tourne aujourd’hui la dernière page d’une belle aventure faite de passion. Un élément sans doute incompatible avec certaines orientations de sa désormais ancienne direction laissant un sentiment d’inachevé. Un peu comme le départ d’un joueur adulé par son public qui n’aurait pas droit à un dernier tour de stade. C’est d’ailleurs avec amertume que les supporters du MHSC vivent depuis six mois ce silence forcé. Parfois avec excès envers Romain Berchet, à qui France Bleu Hérault a confié la tâche impossibleaprès avoir commenté à ses cotés, de combler ce vide sans donner davantage d’explications aux auditeurs. Philippe Sers avait alors pris la peine de les rassurer via le site Allezpaillade.com.

Avec le départ de Philippe Sers, c’est une époque qui se tourne. Celle où la radio était le seul moyen de suivre en direct un match de Montpellier si l’on n’était pas au stade. Les auditeurs avait déjà connu un silence de l’animateur lorsque ce dernier s’était mis en retrait pour vaincre un cancer en 2010. Après avoir vécu avec tristesse la disparition de Louis Nicollin, qui l’a suivi du National à la Ligue des Champions, Philippe Sers avait poursuivi sa passion jusqu’en avril dernier ce qui l’aura privé de la finale de Top 14 du MHR ou du deuxième titre de champion d’Europe du MHB. Il n’était cependant jamais très loin, venant saluer et vivre les émotions avec les supporters, les joueurs et ses confrères.

Cette personnalité unique et attachante aux expressions inimitables aura tout commenté en matière de sport local faisant vivre aux auditeurs les petites histoires et grandes épopées des clubs de la région avec comme point d’orgue le titre de champion de France du MHSC. Un club dont les supporters en avaient fait la voix presque officielle. Gageons, qu’à 57 ans, Philippe Sers saura rebondir et trouvera un micro pour l’accueillir afin de pouvoir entendre à nouveau ses inoubliables envolées. En espérant que cette absence ne soit pas, pour reprendre une de ses expression « aussi longue qu’un jour sans pain car pour un amateur de tartine, c’est très long ».

4 Comments

  1. Depuis la disparition de Philippe Sers des ondes de Radio France Bleu Hérault, je n’écoute plus cette radio surtout quand il s’agit du sports régional.

  2. Une voix unique, tout simplement inoubliable. en espérant qu’une autre radio lui face confiance. Ma mère n’écoute plus France bleu à cause de son départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *