MHSC / Ligue 1 : Montpellier s’adjuge le derby (3-0)

Vingt-cinq ans après, le stade de la Mosson retrouvait enfin le derby en Ligue 1 entre Montpellier et Nîmes. Dans une ambiance bouillante, les Montpelliérains se sont imposés 3 à 0 grâce à des buts d’Oyongo (28e), Delort sur penalty (45 +10) et Laborde (78e). Après des incidents en tribunes, la rencontre, largement dominée par les Héraultais, a dû être interrompue par deux fois. Montpellier occupe la deuxième place du championnat en attendant la rencontre entre Lille et Montpellier ce soir.

Montpellier domine les Crocos

Après une quinzaine de minutes à se mettre en place, Montpellier s’installait durablement dans le camp adverse. Aguilar adressait un bon centre pour Delort que détournait Bernardoni sur Oyongo. Sa tentative était malheureusement repoussée par la tête d’un défenseur (16e). À la réception d’un coup franc de Mollet, Laborde ne cadrait pas (24e). Le stade pouvait exploser quelques minutes plus tard. Une longue touche côté droit trouvait preneur au second poteau. Oyongo se jetait pour ouvrir le score (1-0, 28e). Un bout du grillage de la Butte n’y résistait pas et après une ‘interruption le jeu pouvait reprendre. Un coup franc de Mollet repris de la tête par Le Tallec obligeait Bernardoni à s’employer sur sa ligne (36e). Au tour ensuite de Laborde d’envoyer un tête juste à côté du cadre (39e).

Profitant d’une perte de balle au milieu de terrain, les Nîmois se procuraient leur seul occasion de la période par l’intermédiaire de Maouassa. Ce dernier perdait son tête à tête avec Lecomte qui s’imposait avec autorité (45e). Dans les arrêts de jeu, l’arbitre faisait appel à la VAR et permettait à Montpellier d’obtenir un pénalty. Delort ne se faisait pas prier et permettait aux Héraultais de rentrer au vestiaire en menant 2-0.

Longue interruption de la rencontre

De retour sur la pelouse, Nîmes montrait de meilleures dispositions. Mais aux Montpelliérains de se procurer les plus belles occasions. Mollet voyait un de ses coups francs frôler le montant droit de Bernardoni (58e). Les Gardois répliquaient par l’intermédiaire d’Alakouch dont le centre passait devant les cages montpelliéraine sans trouver preneur (67e). Mollet lançait ensuite Delort dans la surface. L’attaquant envoyait sa frappe sur le sommet de la transversale (69e). Autour de Mollet de voir son missile de 35 m se fracasser contre la transversale. Le sort de la rencontre était ensuite scellé par Laborde. Intenable cette après-midi, Mollet trouvait idéalement Laborde pour faire trembler une troisième fois les filets adverses (3-0, 78e).

Un nouveau débordement dans la Butte, avec intervention des CRS sur la pelouse pour contenir tout envahissement de terrain, provoquait une longue interruption laissant craindre un arrêt du match. Après de longues minutes d’incertitude la rencontre pouvait reprendre. Le rythme retombé, Nîmes se procurait une ultime occasion. Bouanga, oubliant de servir Bozok, se présentait en face à face avec Lecomte. Le portier restait infranchissable ce soir. Montpellier s’empare de ce premier acte du derby 3-0.

>> La commission de discipline de la Ligue de football professionnel -LFP- se réunira dès ce lundi à 12h pour évoquer les incidents qui ont émaillé le derby dans l’enceinte du stade de la Mosson.

Montpellier : Lecomte – Aguilar, Congré, Mendès, Cozza, Oyongo – Le Tallec, Skhiri (cap.) (80e, Lasne), Mollet (90e Skuletic) – Laborde, Delort (76e Sambia).
Remplaçants : Bertaud (g.), Sambia, Lasne, Porsan-Clémente, Piriz, Camara, Skuletic.
Entraîneur : Michel Der Zakarian.
Avertissements : Aguilar (2e), Oyongo (62e)

Nîmes : Bernardoni – Alakouch, Briançon, Lybohy, Maouassa – Thioub, Diallo (46e Valls), Bobichon, Bouanga – Ripart (80e Alioui), Guillaume (71e Bozok).
Remplaçants : Valette (g.), Paquiez, Landre, Valls, Alioui, Depres, Bozok.
Entraîneur : Bernard Blaquart.
Avertissements : Lybohy (41e).

3 Comments

  1. Pourquoi votre article n’évoque pas les incidents d’avant match avec les forces de l’ordre sur l’Espace Mosson, les nombreux usages et jets de fumigènes, y compris sur la pelouse, les slogans haineux, dont au moins un slogan à caractère antisémite sur les murs au fond de l’Espace Mosson-côté Allée de l’Europe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *