Montpellier / WAT Festival : Michel Izard partage son aventure en Terre Adélie

Après une première carte blanche à Ushuaïa TV hier soir, le What A Trip Festival embarque les spectateurs montpelliérains jusqu’à dimanche pour un voyage aux quatre coins de la planète à travers des films, des ateliers, des conférences, des rencontres… Michel Izard, grand reporter à TF1 depuis plus de vingt ans, est membre du jury présidé par l’animateur Manuel Herrero. Originaire du Crès, il revient dans la région avec plaisir pour partager avec passion son aventure en Terre Adélie.

Un oiseau de passage

Lorsqu’il parle de son expédition en Terre Adélie réalisée en 2016 à bord du brise-glace l’Astrolabe pour rejoindre la base scientifique de l’institut polaire français Paul-Émile Victor durant cinq semaines, Michel Izard semble ne pas en être parti. Mieux, il vous transporte immédiatement avec lui. Se définissant comme « un oiseau de passage » sur ce territoire rude et glacé dont « certains sont viscéralement accrochés », le grand reporter raconte : « « Pour moi dans ce voyage tout était nouveau. Tout était une découverte. À chaque pas, j’aurai pu m’arrêter là, j’étais déjà content mais il y avait toujours un nouveau pas à faire. C’était quelque chose d’extraordinaire à vivre ».


Toutes nos excuses pour la faible luminosité de la vidéo. Écoutez et laissez-vous transporter par Michel Izard.

À la manière de l’explorateur français Jules Durmont-d’Urville qui découvrit cette terre australe en 1840 et lui donna le nom de sa femme, Michel Izard est tombé amoureux de décor blanc peuplé par les manchots et une poignée de scientifiques dont la mission s’avère cruciale pour l’observation de l’impact de l’homme sur le climat. Une histoire passionnante retranscrite dans un livre Adélie, mon amour (Michel Lafon) et un film de 52 minutes pour Ushuaïa TV, Terre Adélie, une vigie dans les glaces, présentés durant le WAT Festival.

Sur ses pas de jeune montpelliérain

Lui qui a grandi au Crès est très content d’avoir été sollicité par le festival : « L’esplanade c’était ma cours de récréation quand j’étais au lycée Joffre ». Après un passage par l’université Paul Valéry en histoire, le journalisme amène Michel Izard à parcourir la France puis le monde. Sa voix et ses textes, reconnaissables entre mille, accompagnent ses sujets depuis plus de 20 ans. « Je suis vraiment ravi de venir à Montpellier et d’être à la fois projeté dans l’avenir avec tous les films que l’on va voir et en même temps je fais une marche un peu arrière sur mes pas de jeune montpelliérain » témoigne t-il avec un large sourire et les yeux pétillants.

Avec les autres membres du jury, Michel Izard visionnera avec curiosité les treize films en compétition. Un rôle qu’il accepte avec plaisir et curiosité : « C’est difficile car il va falloir juger. Je vais essayer de les regarder un peu comme lorsque je voyage pour mes reportages avec ce regard prêt à découvrir. Je ne me suis pas renseigné sur les films pour me laisser embarquer ». Et comme beaucoup d’aventuriers ou d’explorateurs, il ne recherche pas l’extraordinaire : « Un voyage réussi c’est un voyage dont on ramène quelque chose qui fait que l’on est un peu plus grand ou élargi d’esprit à son retour. À chaque voyage, on grandit, on devient, pas plus intelligent, mais on élargit son horizon ». Une recette simple pas loin de celle du bonheur.

Programme complet du What A Trip Festival sur watmontpellier.fr. Cérémonie d’ouverture à 19h et spectacle à 19h45 sur la place de la Comédie
Michel Izard sera en conférence et dédicacera son livre Adélie, mon amour sur le village du festival (Esplanade Charles de Gaulle) samedi 29 septembre à 11h30.
Retrouvez les reportages de Michel Izard sur l’institut polaire français Paul-Émile Victor réalisés en Terre Adélie pour TF1 sur Dailymotion.

1 Comment

  1. Dans la continuité du festival,
    je ne saurais vous conseiller le livre de Michel Izard,

    « Adélie mon amour »

    Quelle finesse d’écriture, et les retrouvailles de l’explorateur Jules Dumont D’Urville et sa tendre épouse Adéle, Adélie….un chapitre d’une beauté rare, un chef d’œuvre de littérature, quelle émotion….!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *