Béziers-Nîmes : prison ferme pour deux agresseurs de pompiers

La justice a tranché dans le procès d’un Héraultais et d’un Gardois reconnus coupables pour avoir violemment agressé des sapeurs-pompiers en intervention, alors qu’ils portaient secours à des personnes de leur famille. Trois ans de prison ferme pour l’un, trois mois ferme pour l’autre : le Sdis 34 et le Sdis 30 se disent satisfaits de ces jugements.

Suite à l’agression physique dont a été victime l’équipage du véhicule de secours aux blessés -VSAV, ambulance- du centre de secours principal de Béziers dans la nuit du 5 au 6 août dernier et pour laquelle le service départemental d’incendie et de secours -Sdis 34- s’est constitué partie civile, le tribunal correctionnel de Béziers a prononcé à l’encontre de l’agresseur la peine de 3 ans de prison ferme; à sa sortie de détention, il aura l’interdiction de fréquenter le département pendant 5 ans. Il a été condamné également à une amende de 1 000€ pour le sapeur-pompier agressé -le chef d’agrès menacé avec un couteau et malmené-, ainsi que 500€ de dommages et intérêts pour le service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault.

Plaintes systématiques

« La sanction pénale est fondée d’une part, sur les blessures et le risque de récidive sur la victime et d’autre part, sur l’agression à l’encontre du sapeur-pompier qui vient qu’en aggravation des faits. Les autorités départementales très sensibles à ce genre d’agression rappellent que toute agression physique ou verbale sur un agent du Sdis de l’Hérault dans l’exercice de ses fonctions fait l’objet d’un dépôt de plainte systématique et de l’octroi le cas échéant, de la protection fonctionnelle, de l’agent concerné. Elles tiennent également à remercier vivement les services de la police nationale ainsi que ceux de la justice pour leur réactivité au regard de la prise en compte de cette agression et du jugement prononcé. Les sapeurs-pompiers de l’Hérault qu’ils soient volontaires ou professionnels, assurent chaque jour sur l’ensemble du territoire départemental des interventions difficiles et périlleuses en risquant leur vie pour sauver des vies. Le service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault réalise chaque année plus de 80’000 interventions soit 1 intervention toutes les 7 minutes sur le territoire départemental ou en renfort, et chaque année sur le plan national des sapeurs-pompiers sont blessés ou victimes du devoir en service commandé. Il est intolérable et inacceptable qu’ils soient en plus pris pour cible ou soient menacés sur des interventions », réagit le Sdis 34.

Un autre procès doit se dérouler devant le tribunal correctionnel de Béziers, après des menaces de mort sur trois sapeurs-pompiers volontaires du centre de secours de Capestang, durant cet été.

Gard : quatre pompiers agressés

Le 3 mars dernier, le fils d’une victime d’un malaise sur la voie publique à Nîmes a insulté violemment et menacé de mort quatre sapeurs-pompiers du centre de secours principal de Nîmes, ainsi que le personnel hospitalier, lors du transfert de la victime vers le CHU Carémeau, bloquant ainsi les urgences pendant de longues minutes. Le Sdis du Gard et les sapeurs-pompiers présents lors de cette intervention ont déposé plainte.

Lors de l’audience qui vient de se tenir au tribunal correctionnel de Nîmes, le prévenu n’était ni présent, ni représenté. Il a été condamné à 3 mois de prison ferme par défaut -en son absence-, avec les constitutions de partie civile des sapeurs-pompiers et du Sdis 30 qui ont été jugées recevables. Elles permettent d’obtenir des dommages-intérêts. Le Sdis 30 obtient 1€ à titre symbolique de dommages et intérêts, ainsi que le remboursement d’une partie des frais de justice.

Cette décision n’est pas définitive et peut faire l’objet d’un appel. À l’instar du Sdis 34, le Sdis du Gard et son conseil d’administration, « déplorent les agressions envers les sapeurs-pompiers et se félicitent de cette décision de justice ».

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *