Montpellier : une dizaine d’anars allaient installer un squat

INFO MÉTROPOLITAIN. Une dizaine de jeunes montpelliérains connus des services de police de Montpellier pour évoluer dans la mouvance des anars ont été interpellés ce vendredi vers 16h, à l’intérieur d’une habitation qui est vide depuis le décès de sa propriétaire, rue de la Jalade, à proximité des hôpitaux Saint-Éloi et Gui-de-Chauliac, à Montpellier.

C’est le fils de la propriétaire qui a alerté les policiers de la Sécurité publique du commissariat central, en expliquant qu’un groupe d’individus avaient pénétré dans la maison par effraction et qu’ils étaient en train d’installer un squat. À l’arrivée des policiers, les jeunes anars ont été interpellés et conduits à l’hôtel de police.

Un délai de 48 heures

Lors de leurs auditions, ils ont assuré qu’ils vivaient dans cette habitation depuis plus de 48 heures. En effet, selon une jurisprudence, si des occupants d’une habitation vide arrivent à prouver qu’ils sont sur place depuis plus de 48 heures, sans qu’un signalement ou une plainte ont été effectués auprès des services de police ou de gendarmerie, les squatters ne peuvent pas être expulsés. En clair, la loi française ne reconnaît pas le squat…

Auditions au commissariat central

Pour l’occupation de ce vendredi de cette maison de la rue de la Jalade, le fils de la propriétaire et des voisins ont attesté que les squatters, une majorité de SDF fréquentant les anarchistes d’ici, selon nos informations s’étaient installés depuis aujourd’hui, contrairement à leurs déclarations faites ce soir aux policiers.

Sur les instructions du parquet de Montpellier, ils ont été remis en liberté, sans mesure de garde à vue. Le fils de la propriétaire de l’habitation du quartier des hôpitaux-facultés a pris des mesures pour éviter le retour des squatters.

6 Comments

  1. Cette jurisprudence est une monstruosité ! Renseignez vous pour savoir qui a pu accepter ça au delà de la jurisprudence car ça veut dire aussi que vous ne pouvez plus partir en vacances sans avoir le risque de vous faire déposséder de vos biens !.Et le droit de propriété garanti par la constitution on en fait quoi ? Que font les avocats et les juristes ?

    1. C’est tout à fait inadmissible effectivement. Et ça n’à aucun sens . A quoi sert un titre de propriété alors ? Et aucun gouvernement ne s »est jamais penché sur cette absurdité ? Enor

  2. Et bah alors les réacs, « nos SDF que personne n’aide » c’est votre caution lorsqu’il s’agit de dénigrer les étrangers précaires mais quand ceux qui ont des valeurs se bougent pour les loger ça les traite d’anars et ça lâche des grands articles sensationnaliste ? Le cerveau rempli d’eau ça n’aide pas.

    1. Anar ou communiste c’est toujours mieux que délinquant non ? Le droit de propriété, le droit de sécurité des personnes et des biens, est la base de toute nation démocratique. La France est assez généreuse depuis 30 ans dans l’accueil des ressortissants étrangers pour ne pas recevoir de leçons de ceux qui ne respectent pas la loi.

  3. Les anars: ou Black Blocks sont aussi dangeureux que l’extrême droite!
    Ils ne respectent rien, ils profitent, abusent les SDF!
    Ils ont ouvert au moins 5 squats dans le secteur de la gare! Ils font payer les SDF pour venir dormir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *