Insécurité à Montpellier : Philippe Saurel veut réhabiliter l’Esplanade

Après les événements survenus aux abords du lycée Joffre vendredi ayant fait éclater au grand jour le climat d’insécurité ressenti sur l’esplanade Charles de Gaulle, Philippe Saurel s’est exprimé depuis Paris au micro de France Bleu Hérault. Si les patrouilles de la police municipale ont augmenté depuis, que sont attendus des effectifs supplémentaires de la police nationale, le maire de Montpellier en a profité pour évoquer à nouveau son intention de réhabiliter le secteur. Mais, cette fois, ce n’est plus l’esthétisme qui est en jeu.

21 policiers nationaux en plus à La Paillade

Si Philippe Saurel rappelle l’augmentation du nombre de policiers municipaux, l’acquisition du PC mobile ou encore l’augmentation du nombre de caméras de vidéosurveillance depuis le début de son mandat « cela n’empêche pas des bandes organisées de mettre le souk et d’avoir des comportements violents », évoquant ainsi l’agression d’un élève et de son père par une bande d’Albanais.

Face aux inquiétudes des Montpelliérains, « Je veux bien que le maire endosse tous les péchés du monde, mais la sécurité est une responsabilité de l’État et c’est une des prérogatives de la police nationale », répond-il tout en profitant de l’occasion pour envoyer un tacle au précédent gouvernement et une caresse à l’actuelle : « Bernard Cazeneuve nous avait donné 25 policiers nationaux supplémentaires avant de nous en reprendre 23 le lendemain. Gérard Collomb dans le cadre de la police de sécurité du quotidien va nous en octroyer entre 20 et 30 ».

Début septembre, 21 policiers sont arrivés à Montpellier et sont déployés à La Paillade. « Cela permettra à la police nationale de modifier l’implantation des policiers sur toute la circonscription », explique t-il.

Alex Larue réclame entre 80 et 100 policiers municipaux en plus

Sans doute pas de quoi satisfaire Alex Larue, comme Métropolitain l’a évoqué ici, mardi. Le conseiller municipale (LR) juge que, « Nous avons 180 policiers municipaux, il en manque au moins 80 au 100 de plus. De même pour  les caméras de surveillance ». Répondant à son opposant, Philippe Saurel annonce que les 400 caméras disposées aux arrêts de tramway seront désormais reliées au centre de supervision. « Nous aurons une vision de la ville à travers 700 caméras. Ce qui est considérable » s’est-il enorgueilli, sans toutefois préciser si le nombre de personnes devant les écrans allaient également augmenter.

Dans un communiqué, Alex Larue avait estimé que « la situation en matière de sécurité n’a jamais été aussi inquiétante dans notre ville et pourtant le maire reste sans réponse concrète face à cette vague de violence, dépassé qu’il est par la situation. Il devient urgent de réagir en menant une vraie politique permettant d’assurer la sécurité des habitants de la ville plutôt que de mener des guerres sans fin aux autres collectivités ».

Réhabiliter complètement l’esplanade

« Ce qui a affolé l’opinion, c’est cette bagarre qui a eu lieu avec des mineurs isolés sur l’esplanade ». Soit juste à quelques mètres des postes de police de la place de la Comédie. Philippe Saurel en profite alors:  « Si j’ai souhaité relooker l’ensemble du système esplanade – place du Triangle – Comédie, c’est parce qu’il y a des systèmes de vidéosurveillance sur la Comédie, mais que peu sur l’esplanade à cause des arbres, de la géographie et de l’aménagement de la place. Il faut réhabiliter complètement l’esplanade. Ce sera le but du projet que je proposerai si je suis candidat en 2020 ».

Déjà évoqué en octobre dernier lors d’une réunion publique, ce projet de réhabilitation était alors motivé par une autre question de sécurité : les plaintes des Montpelliérains chutant sur les dalles glissantes de la place de la Comédie lorsqu’il pleut. Philippe Saurel avait alors précisé vouloir s’attaquer en même temps au Triangle et à l’esplanade Charles de Gaulle pour donner une continuité esthétique. La sécurisation des lieux et des personnes s’ajoute désormais au projet.

13 Comments

    1. Exactement ce que j’allais dire : à quoi ça sert, puisqu’ils resteront impunis ?
      La Gauche française a complètement dévoyé la « Morale Républicaine » (en 68 d’abord, pour l’achever en 81) :
      les agresseurs sont devenus des « pauvres victimes de la société » …et les VRAIES victimes n’ont plus que leurs yeux pour pleurer ….

  1. Mr Saurel, vous êtes comme la poudre de perlimpinpin, mais rassurez-vous le problème ne sera n’y réglé par vous ou par un autre politique.
    Je vous conseille de faire comme moi, quitter cette ville ou il ne fait plus bon vivre.
    Et oui c’est avec un grand regret que j’ai dû me résoudre à quitter ma ville natale, moi vrai Montpelliérains de générations en générations.
    Montpellier, son centre historique et tous ses quartiers sont sales, il y a de la délinquance, plus de respect par les jeunes et les nouveaux arrivants. Je ne suis plus alaise dans ma ville lorsque je me promène, j’ai peur sur l’Esplanade, autour de la gare, dans les parcs, certains quartiers et même sur la route en voiture.
    Ce n’est même plus de la délinquance, ce sont parfois des décès et journalièrement des coup de couteaux.
    Vous nous dites si je suis candidat, je ferais ……….Donc en clair si vous êtes élus.
    Tout compte fait les pauvres gens et les idiots c’est nous car depuis la nuit des temps nous allons voter et élire un politique qui va nous promettre monts et merveilles en nous achetant pendant la campagne électorale par des promesses.
    On vous attendra comme à chaque fois pour serrer vos mains aux populations gitanes, magrébines, montpelliéraines, retraités, etc……………..
    Je suis triste de ne pas pouvoir contribuer ou essayer de vous aider afin de retrouver les plaisirs d’antan dans cette ancienne belle ville. C’est peine perdu.
    Ce sera sans moi car j’ai fui ma cité ou j’y suis né pour respirer le grand air du Pic St Loup tout en lisant quotidiennement les mêmes agressions.

  2. Mr Saurel Maire de Montpellier :
    L’insécurité : C’est pas de sa faute, c’est l’état ; L’autoroute bloquée durant l’épisode neigeux : « Je suis pas le maire de l’autoroute » ; La gare fantôme à 150 millions : « C’était avant moi ». Voilà un maire qui fait fasse a ses responsabilités !!

  3. Tout le tour de la gare et surtout les arrêts de tram sont squatter en permanence par des délinquants.
    Entre cela et les sdf ultra alcoolisé juste au dessus ,l ‘image est désastreuse pour Montpellier.

    Désastreuse.
    Quel honte.
    Cette impunité et vomitive la justice ne vaut plus rien.

    Des ado font la loi et ont mis la main sur le centre ville de la 7 ème ville de France….

    A Béziers Ménard a fait le taf au centre ville.

  4. Il faut réhabiliter complètement l’esplanade. Ce sera le but du projet que je proposerai si je suis candidat en 2020 ».

    Mais quel foutage de gueule ces promesses face a l’urgence…
    Un père de famille a failli mourir et plusieurs victimes ont eu le couteaux sous la gorge !!

    Le pourrissement dure depuis des mois et a contaminé tout le centre gare.

    La justice est out dépasser.
    Le « maire »aussi

  5. La peste sur Montpellier depuis qu’il est Maire le pourrissement au centre ville et AHURISSANT.

    Il est complètement larguer,dépasser.

    La peste si il refait un mandat,la peste

  6. Le problème ce n’est pas Philippe Saurel c’est la justice
    Normalement tous ces gens-là devrait être expulsé ce serait beaucoup plus simple et pourtant je suis d’origine maghrébine

  7. La sécurité est peut-être l’apanage de l’Etat et de la Police Nationale, mais malheureusement pas la présence de ces bandes de jeunes mineurs étrangers isolés, qu’il faut arrêter d’héberger et aider sur Montpellier!

  8. J’ai fuit Montpellier. Habitant Celleneuve dans une belle maison – où j’ai passé toute mon enfance- que j’ai du vendre, car le quartier est purement invivable. Baron de Caravette, je ne peux plus supporter cette insécurité, et la saletée de cette ville, je ne reconnaît plus Montpellier, donc le plus géné s’en va… Sans compter le matraquage des Impôts locaux..

  9. Ah ils sont loin les beaux discours à coup de « pas d’amalgan » 3g, 2 fois par jour etc. En attendant, si je ne m’abuse, dans ce secteur, il y a un centre d’accueil de « réfugiés », sans aucun contrôle puisqu’ils peuvent se promener en toute liberté et menacé voir blesser nos concitoyens en toute impunité (puisque mineur).
    C’est à se demander quels privilèges procure encore d’avoir une carte d’identité puisque visiblement, il ne reste plus que le « vote », ou plutôt suivre les directives des « Grands parleurs sur les chaînes de TV »….

    C’est étrange car quand un projet est réalisé et qu’il plaît aux citoyens, c’est grâce à M. le Maire, mais quand les conséquences de choix politiques qu’il a fait se ressentent négativement dans la réalité, tout d’un coup, il n’y a plus personne… »ce n’est pas moi, c’est lui ».. un petit peu comme quand on était à l’école primaire, c’est dire le niveau ! Ah quec’est beau le sens des responsabilités !

    Au lieu de vouloir toute faire pour tout le monde, il faudrait peut être commencer par s’occuper des priorités de la ville, pour les citoyens de la ville qui vous ont élu !
    Incivilité, délinquance du centre ville, Propreté : c’est ça la priorité !

    Et pas de construire une gare TGV « parce que tout le monde le fait » qui a coûté un bras aux contribuables, déjà asphyxiés par la fiscalité locale (beaucoup plus élevée que dans de nombreuses grandes villes), alors qu’on venait de rénover le 1er étage de la gare Saint Roch, qui a aussi coûté un bras !

    Autre débat toujours refoulé sous le coup du « la Mairie ne dispose pas de la propriété » : Les compteurs Linky qui parasitent nos vies personnelles et font germer des cancers chez tous les citoyens.
    Non mais il faut arrêter de nous prendre des imbéciles ! Il est très facile de trouver le texte de loi qui a confié la gestion des emplacements de compteurs au Marie des villes ! Il y a d’ailleurs de nombreux exemples de Maires de petits villages qui se sont opposés aux Linky et ont gagné, aux côtés de leur habitants. Du côté de Montpellier, c’est Déni, mensonge et lâcheté ! « C’est pas de ma faute, c’est l’Etat » Stop !

    Encore une fois, un peu de courage !
    Et cette histoire de « si je suis candidat », on le sait déjà que vous allez l’être, la place est trop bonne et les privilèges trop nombreux !

    Bref, vous avez voulu la place et l’avez obtenue, très bien!
    Maintenant assumez vos choix et responsabilités jusqu’au bout !
    Une autre façon de faire est possible mais pour cela, il faut avoir le courage de refuser certaines choses !

  10. Je n’habite pas Montpellier et ne suis donc pas au courant des débats politiques. En revanche comme beaucoup d’habitants du secteur je me rends souvent à Montpellier. À mon sens c’est à l’État et donc à la police nationale d’assurer les missions régaliennes de sécurité. Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi le commissariat de la comédie est fermé le week-end et la nuit. Voilà peut-être un combat à mener au lieu de recruter des policiers municipaux qui ne sont pas en mesure de réaliser des enquêtes et contrôles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *