Hérault : premier bilan de la saison touristique

Alors, bon ou mauvais le bilan touristique de cette saison 2018 en Hérault ? Plutôt bon, estime Hérault Tourisme. Explications.

Pour l’hôtellerie héraultaise, 2018 est un excellent cru, qui conjugue augmentation des taux d’occupation et hausse du chiffres d’affaires. Montpellier a accueilli six congrès internationaux durant l’été, ce qui a permis aux établissements hôteliers de bénéficier de l’arrivée de clientèles lointaines américaines et asiatiques, en plus des séjours des vacanciers. Pour les autres modes d’hébergement, résidences de tourisme, campings ou villages de vacances, le bilan est aussi positif, avec un chiffre d’affaires supérieur à celui d’août 2017 pour quatre établissements sur dix.

Les professionnels témoignent d’un bon niveau de fréquentation française et d’une progression des clientèles traditionnelles, notamment allemandes et néerlandaises.

L’effet Coupe du Monde

Si l’effet « Coupe du Monde » s’est bien sûr fait sentir en Hérault comme ailleurs, retardant les arrivées en juillet, le coeur de saison s’est prolongé jusqu’à la fin du mois d’août. À noter que le département de l’Hérault comptabilise chaque année 14 millions de nuitées sur le mois d’août. Seules les agences immobilières ont affiché des résultats globalement en recul sur l’ensemble de la saison.

Le compte n’est pas fini

Septembre est synonyme de rentrée, mais pour la destination Hérault, c’est aussi un mois qui compte et des temps de vacances qui continuent avec plus de 3 millions de nuitées touristiques attendues. Un contexte qui donne le sourire aux Héraultais, car le niveau des réservations pour septembre est très prometteur… Ils comptent bien conforter les bons résultats du mois d’août, où soleil et chaleur ont boosté la fréquentation.

Concernant les activités, la chaleur a été bénéfique aux consommations en terrasse ou au bord de l’eau, ce qui a dynamisé le chiffre d’affaires des restaurants et des plages privées, très satisfaits de leur activité estivale. La canicule semble à l’inverse avoir ralenti la pratique des activités de pleine nature. Les professionnels des loisirs sportifs et culturels espèrent un regain d’activité sur les weekends de septembre, avec pour point culminant les traditionnelles journées du patrimoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *