Montpellier : deux SDF pillaient les horodateurs à la perceuse !

Dans la nuit de dimanche à lundi vers 1h30, des policiers de la brigade anticriminalité -BAC-du commissariat central de Montpellier en patrouille sur l’avenue Saint-Lazare ont aperçu deux individus au comportement suspect derrière des voitures en stationnement. Ils ont décidé de les contrôler en croyant qu’il s’agissait de « roulottiers » -des voleurs à l’intérieur de véhicules- en action.

En fait, l’un d’eux était en possession d’une perceuse électrique et il s’est avéré qu’il venait de piller des horodateurs, tandis que son complice faisait le guet. Un guetteur qui n’a pas vu arriver les policiers de la BAC, qui font des surveillances en civil à bord de véhicules banalisés. Et qui ont une nouvelle fois réalisé un flagrant délit.

190 euros de préjudice

Les deux suspects qui avaient garé leur voiture non loin des horodateurs percés avec cet outil électrique ont été conduits au commissariat central et placés en garde à vue. Dans leur voiture, les enquêteurs ont saisi une sacoche appartenant au client d’un restaurant à Montpellier qui se l’était faite voler une semaine plus tôt. La carte bancaire qui était dans la sacoche a été retrouvée dans les poches d’un des SDF, qui possédait également une carte d’identité appartenant à un Grec.

L’enquête a établi que les deux pilleurs d’horodateurs -la TaM de la métropole de Montpellier a chiffré le préjudice à 190€- âgés de 28 et 40 ans sont arrivés de Georgie -où ils sont nés- il y a une dizaine de jours. SDF, ils dorment dans leur voiture et ont décidé de piller les horodateurs à la perceuse pour se nourrir. Ils ont été déférés ce mardi au parquet de Montpellier.

6 Comments

  1. Tous ces gens venus des pays de l’Est et des Balkans sont des Tsiganes que, semble-t-il, les régimes communistes traitaient mieux.
    Depuis l’ouverture des frontières, ils viennent en masse à Montpellier puisqu’il y a plusieurs camps, et profitent du laxisme de notre pays.
    Et les Montpelliérains n’ont que le privilège de payer des impôts monstrueux pour voir leur ville se bétonner, être polluée par de monstrueux embouteillages, et subir de plus en plus d’incivilités…

  2. Exactement nos policiers s’épuise à les arrêter mais ils sont tous relâcher dans les heures qui suivent je crois qu’il faudrait réagir à la moindre incartade de toute cette population je les renverrai chez eux pour leur faire comprendre et il faut arrêter de financer toutes ces associations qui défendent toute cette délinquance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *