Département de l’Hérault : 45 M€ injectés dans les 80 collèges

52’000 élèves sont scolarisés en cette rentrée dans les 80 collèges publics de l’Hérault. Le conseil départemental leur consacre 45 M€, dont 24,3 M€ en investissement et 22,7 M€ en fonctionnement. Depuis mercredi, Kléber Mesquida, président du Département de l’Hérault et Renaud Calvat, vice-président délégué à l’Éducation et à la Culture rappellent ces chiffres, lors de leurs visites de terrain.

Après les collèges Voltaire à Florensac, Jules Ferry à Cazouls-lès-Béziers, de la Croix-d’Argent à Montpellier, Simone de Beauvoir à Frontignan, les élus terminent leur tour du département ce vendredi matin à Castelnau-le-Lez -collège Frédéric Bazille- et au collège Roger Contrepas, à Marsillagues.

Au collège de la Croix-d’Argent, à Montpellier, le Département de l’Hérault finance, à hauteur de 1,3 M€, la réhabilitation du réfectoire. Le toit s’était en partie effondré, sous le poids de la neige, lors de l’épisode neigeux de février dernier. Les 220 demi-pensionnaires sont accueillis provisoirement dans la salle polyvalente utilisée comme réfectoire, en attendant la livraison fin des travaux, annoncée pour juin prochain.

Confort, épanouissement et sécurité

« Le Département s’engage auprès des collégiens pour leur assurer le confort, la sécurité et l’épanouissement nécessaire à la construction de leur avenir. Évoluer dans un bâtiment agréable, moderne, et équipé favorise la réussite des élèves. C’est pourquoi le Département modernise les collèges de l’Hérault. Il privilégie des établissements à taille humaine, de 600 à 800 places, qui répondent aux normes de l’écoconstruction, avec des classes adaptées au handicap, des équipements sportifs et du matériel permettant l’apprentissage par le numérique. Le Département s’implique également dans le parcours du collégien pour former les citoyens en devenir. Voyages scolaires, prix de la littérature, conseil départemental des jeunes ou encore parcours d’éducation artistique et culturelle … de nombreuses actions sont proposées permettre aux jeunes de s’investir dans un projet et d’appréhender les enjeux de la société », assure Kléber Mesquida.

Le collège des Pins à Castries reconstruit

La réhabilitation thermique du collège Georges Brassens à Lattes a coûté 2,7 M€.

• Etanchéité des toitures terrasse • Rénovation des menuiseries extérieures • Isolation et étanchéité des façades • Mise en accessibilité des bâtiments en tenant compte des contraintes de l’existant, selon les nouvelles dispositions de l’Ad’AP (agenda d’accessibilité programmée). Les travaux ont débuté en octobre dernier, avec une livraison prévue en décembre prochain.

La réhabilitation du collège de la Voie Domitienne au Crès s’élève à 2,1 M€ : • Traitement de l’enveloppe thermique de l’ensemble de deux bâtiments (toitures et façades).

Au total, plus de 20 M€ de travaux ont été injectés dans la restructuration du collège Louis Cahuzac à Quarante, l’extension du collège Max Rouquette à Saint-André-de-Sangonis, le réaménagement du collège Jean Moulin à Sète – SEGPA (Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté). Reconstruction du collège Les Pins de Castries suite à l’incendie du 14 juillet 2016. Il est ouvert depuis lundi. Coût d’1 M€ pour permettre la suppression des onze bâtiments modulaires et remettre en état de fonctionnement l’intégralité du bâtiment sinistré.

Des fonds sont attribués chaque année dans le budget pour l’accessibilité d’établissements scolaires.

 

Le collège des Lins à Castries a été reconstruit après un incendie. Photo Hérault Infos.
Des collégiens à la cantine. Photo Hérault Infos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *