Agressions à Montpellier : un adolescent arrêté deux fois en 24 h

Un adolescent âgé de 17 ans, un mineur étranger non accompagné, a été arrêté pour deux vols avec violence, des arrachages de bijoux en or autour du cou des deux victimes, dans le quartier de la gare SNCF de Montpellier, en l’espace de 24h.

Mardi vers 19h30, les policiers de la compagnie départementale d’intervention de l’Hérault -CDI 34- du commissariat central ont procédé à l’arrestation de deux adolescents âgés de 16 ans et 17 ans qui venaient d’arracher violemment la chaîne en or et le téléphone portable d’un piéton qui traversait le square Planchon, entre les rues Maguelone et de la République. Le duo s’était également emparé de la carte bancaire de la victime. Des témoins ont donné l’alerte au 17.

Recherché à Paris

Les policiers de la CDI ont récupéré le bijou et la carte bleue, mais pas le téléphone mobile. Le plus jeune des deux faisait l’objet d’une fiche de recherche nationale pour avoir été identifié sur un cambriolage à Paris. Les deux adolescents ont été remis en liberté mercredi avec une convocation en poche pour se présenter ultérieurement devant un juge des enfants. L’arrestation des deux mineurs de nationalité marocaine confirme un phénomène relevé depuis cet été par les policiers et le parquet des mineurs de Montpellier : de jeunes marocains débarquent ici après avoir écumé la capitale.

En récidive

Dans la nuit de jeudi à ce vendredi, un piéton a été agressé dans la rue Maguelone, entre la place de la comédie et la gare SNCF Saint-Roch, près du square Planchon, où il s’est fait arracher sa chaîne en or autour du cou. La victime a pu appeler rapidement le 17 et un équipe de police de la Sécurité publique qui était dans la zone a localisé et arrêté l’agresseur présumé. Qui n’est pas un inconnu à l’hôtel de police, puisqu’il s’agit du Marocain de 17 ans remis en liberté mercredi pour le vol à l’arraché dans le square Planchon. Il se trouvaient toujours en garde à vue pour ce vol avec violence en récidive, ce vendredi soir.

Une agression similaire s’est déroulée hier sur le cours Gambetta, à Montpellier. Les deux mineurs non accompagnés de nationalité marocaine, dont un arrivé récemment de Paris ont été interpellés en flagrant délit par des policiers de la BAC.

9 Comments

  1. Y a des foyers fermés pour délinquants mineurs il vaut les relâcher dans la rue sans famille et sans toit !! Donc il v ont recommencé !! Ils savent qui risquent rien !!au Maroc du vole on te coupe la main il me semble !! Pauvre pays ça craint vraiment !!

  2. La bac a toujours fait son travail mais la justice ne suit pas c est honteux ils n ont qu à les rendre à leur pays il y’a des marocains qui ont leur BAC et qui sont des citoyens normaux et cette rocaille pourrie les bons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *