Sport : on se fait un Wex’ ?

Un nouvelle pratique sportive s’est invitée sur les plages de Palavas-les-Flots cet été : le Wexball, un sport 100% montpelliérain. On vous dit tout.

Un ballon, une table, de quoi délimiter le terrain de jeu et la partie de Wexball peut commencer. « L’avantage c’est que cela prend 5 minutes d’installation, et l’on peut jouer partout, y compris dans l’eau ! », explique l’enthousiaste Philippe Pons, inventeur de ce nouveau sport. Ce Montpelliérain qui s’est fait un nom en tant que facteur de piano haut de gamme (les pianos Gary Pons c’est lui) a imaginé ce sport un après-midi, en jouant avec un ami dans une piscine.

C’était il y a 18 ans. Depuis, le sport a évolué, avec une première phase de développement sous le nom de « set pool », puis en 2017, Philippe fait la rencontre de Virginie Barnier. Avec cette dernière il reprend le projet de A à Z, repensant les règles, façonnant un nouveau matériel, et les deux compères embarquent leurs amis sportifs dans l’aventure en créant il y a quelques jours le premier club de Wexball.

« On a pu tester le potentiel de ce sport cet été, il est énorme ! Sur la plage, les gens venaient nous voir pour jouer, et ils se sont tous très vite amusés. Des touristes de Paris et du Nord nous ont même commandé des tables pour pouvoir y jouer toute l’année chez eux », se réjouit Philippe Pons.

Six mois d’existence

Après à peine six mois d’existence, ce sport compte plus d’une centaine de participants. Il faut dire que les règles sont simples et permettent une pratique extrêmement ludique. En duel, les joueurs doivent renvoyer la balle en faisant un rebond sur la table après trois touches de balle maximum. En double, les coéquipiers ont le droit à deux touches de balle chacun. De quoi créer des situations de jeu très dynamiques : « On a des phases de jeu vraiment différentes et multiples, ce n’est pas comme au Beach volley, où au bout d’un moment on sait plus ou moins ce qu’il va se passer », évangélise Marlène Reynaud, pratiquante dévouée et secrétaire du club Montpellier Wexball.

« C’est très physique »

Quant à la dimension sportive, Philippe Pons constate que le « Wex » fait également des heureux : « c’est très physique car on bouge tout le temps. Nous avons beaucoup de sportifs de haut niveau, volleyeurs ou rugbymen par exemple, qui viennent pratiquer. Et je peux vous dire qu’ils y trouvent leur compte ! ».

Développé dans l’ombre à Montpellier depuis quelques mois, le Wexball s’apprête désormais à entrer dans la lumière pour conquérir de nouveaux adeptes. Ce dimanche 9 septembre, l’équipe du club Montpellier Wexball sera ainsi présente à l’Antigone des Associations et l’on parle déjà d’une première compétition avant la fin de l’année : « Les touristes qui ont découvert ce sport cet été sont déjà partants pour venir à Montpellier participer à ce tournoi », explique Philippe Pons qui a comme objectif de rivaliser avec le Beach volley et les autres sports de plage d’ici quelques années.

Après le kitesurf il y a 20 ans, un nouveau sport « made in Montpellier » est-il sur le point de prendre son envol ?

>> Plus d’informations : www.wexball-montpellier.fr

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *