MHB / LidlStarligue : Montpellier ouvre son championnat par une victoire face à Aix (26-23)

Un 43e titre en poche avec le Trophée des Champions acquis ce week-end, le MHB débutait le championnat de France à domicile avec la réception d’Aix. Dans une salle heureuse de retrouver son équipe, Montpellier a tardé à se mettre en route avant de se détacher en seconde période pour s’imposer 26 à 23

Après une préparation réussie, les champions d’Europe retrouvaient le palais des sports René Bougnol et un adversaire qui l’avait fait chuter, ici même, la saison dernière. Un affront que n’ont pas oublié les hommes de Patrice Canayer même si l’effectif aixois a été largement modifié depuis. Côté héraultais, seul Michaël Guigou, indisponible jusqu’en octobre, était absent.

Montpellier chahuté

Si Montpellier a régné sur le continent la saison dernière, Aix leur a rappelé que ce n’était pas le cas sur le plan national et que Paris ne serait pas le seul adversaire dans la course au titre. Avec une entame de match solide et Wesley Pardin (8 arrêts) qui faisaient des merveilles dans les buts, les hommes de Jérôme Fernandez faisaient plus que gêner les Montpelliérains. Malgré de nombreux échecs au tir, Vincent Gérard et les exclusions à répétition des Aixois permettaient à Montpellier de rester au coude à coude. Valentin Porte, en fin de période, donnait enfin un peu d’air aux siens (13-11).

Avant de prendre le large

De retour sur le terrain, Aix poussait son curseur d’agressivité. Pas de quoi affoler les Montpelliérains qui conservaient leur avance. D’autant que la mécanique commençait enfin à se mettre en place et l’on voyait enfin des combinaisons s’articuler correctement. Diego Simonet à la baguette, Vid Kavticnik toujours présent dans les moments chauds et Mathieu Grébille, particulièrement volontaire pour son retour, tout comme Frederic Pettersson, seul nouveau dans le groupe, s’illustraient. Même sur courant alternatif, les Montpelliérains étaient supérieurs à des Aixois encore en rodage et s’imposent finalement 26 à 23.

Réactions d’après-match :

Patrice Canayer (entraineur de Montpellier) : « On gagne contre une équipe qui nous a battu ici l’année dernière et qui est Européenne (EHF) donc on sait qu’ils sont difficiles à jouer. On a bien maitrisé le score faute de maitriser notre jeu. Cela a été par moment intéressant. Ce n’est pas une excuse mais c’est malgré tout notre troisième match en peu de jour avec le Trophée des Champions. On ne joue pas ce week-end donc j’ai choisi de ne pas faire trop de rotation ».

Jérôme Ferdandez (entraineur d’Aix) : « Même quand on les bouscule et que l’on fait un match de qualité, ils trouvent les failles de notre équipe. Il faut encore que l’on progresse pour arriver au niveau de Montpellier. Notre équipe est jeune et n’a toujours pas joué un match de coupe d’Europe. On a été beaucoup sanctionné. Le peu de fois où on aurait pu profiter d’une supériorité numérique, nous n’en avons pas profité. J’ai eu deux très bons gardiens et une bonne défense. Ce soir, c’est en attaque que l’on perd le match ».

Montpellier : Gérard (10 arrêt sur 32 tirs), Portner (1 sur 2) – Caussé, Truchanovicius (1), Grebille (2), Soussi, Simonet (3), Grebille (2), Pettersson (4), Richardson (6), Kavticnik (6), Bonnefond. Faustin, Porte (c) (4), Bingo, Afgour, Soussi, Mamdouh.
Entraîneur : Patrice Canayer.

Aix : Baznik (9 arrêts sur 18 tirs), Pardin (8 sur 25) – Cabanes, Andreu Candau (2), Goni Leoz (c) (4), Pecina Tome (2), Dahllhaus, Larsen (2), Bjornshauge, Stenhalm (2), Konan, Doisel (1), Minne (4), Camarero (2), Ong (4), Derot.
Entraîneur : Jérôme Fernandez.

Déroulé du match ; 3-4 (10e), 8-8 (20e), 13-11 (30e), 18-15 (40e), 23-19 (50e). 26-23 (60e).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *