Épisodes cévenols : une grande mobilisation préventive est lancée

Violent orage de grêle localisé sur le Pays de Sault, en limite de l’Aude et de l’Ariège sur les hauteurs de Limoux, mercredi, inondations ce jeudi matin dans le Gard, notamment au Grau-du-Roi, à Vauvert et dans les rues de Nîmes, les orages font leur rentrée dans la région Occitanie. Un sale temps qui intervient à l’heure où Pierre Dartout, le préfet de la zone de défense Sud et coordinateur de la façade méditerranéenne lance une grande mobilisation préventive visant surtout le danger des épisodes cévenols qui pourraient pourrir notre quotidien cet automne.

Pierre Dartout a présidé hier le lancement de la campagne d’information « Pluies intenses méditerranéennes » en zone Sud. L’objectif est de sensibiliser les partenaires locaux et de développer une véritable culture du risque pour que chacun adopte les comportements qui sauvent et d’améliorer la résilience des territoires. L’enjeu est de sauver des vies. Chaque année, les quinze départements les plus exposés de l’arc méditerranéen -dont l’Hérault et le Gard- connaissent des épisodes de pluies intenses pouvant conduire à des crues : l’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures. Ces évènements sont de plus en plus intenses et sont particulièrement fréquents à l’automne.

Épisodes dramatiques

Le territoire de l’arc méditerranéen a connu de nombreux épisodes dramatiques ces dernières années, et les inondations survenues dans le Gard en août dernier -un campeur allemand est mort noyé- témoignent de la rapidité et de l’intensité des phénomènes. De plus, la canicule estivale qui a fortement élevé la température de la Méditerranée laisse présager un automne particulièrement sensible sur le plan des intempéries.

C’est pourquoi les services de l’État et les collectivités sont mobilisés pour prévenir ces risques et sensibiliser les populations à l’acquisition de bons comportements face aux pluies intenses et aux inondations. Une mission interrégionale dédiée à la prévention des inondations sur l’arc méditerranéen a été mise en place par le préfet de la zone sud, depuis un an. Elle coordonne le travail multipartenarial, le partage d’expérience et accompagne au mieux les territoires exposés. Les résultats déjà obtenus sont significatifs.

« Un phénomène grave »

Ce mercredi, le préfet de région Pierre Dartout, aux côtés de Météo France, de la Dreal, ainsi que des membres du Service central d’hydrométéorologie et d’appui à la prévision des crues -SCHAPI- a fait un rappel des risques pour cet automne, et surtout des comportements à adopter, au sein du Centre zonal opérationnel de Crise de Marseille.

« Il s’agit d’un phénomène grave, qui s’accentue avec le changement climatique. Je n’avais jamais connu d’orages aussi violents que ceux que nous avons eus en août. Les conditions climatiques, et notamment le réchauffement de la mer peuvent faire craindre un automne difficile », a prévenu le préfet Pierre Dartout.

Les épisodes cévenols, empruntés aux Cévennes, concernent tout l’arc méditerranéen, jusqu’à la Drome et l’Ardèche. Ils se caractérisent par :

  • Une quantité de pluie de plus de 150 mm en 24h, contre une moyenne comprise entre 600 mm et 750 mm/an.
  • Une intensité forte, de 40 à 100mm/h.
  • Une zone géographique restreinte sur une quelques centaines de km2.
  • Une apparition à l’automne, même si on les observe de plus en plus le reste de l’année, comme cet été

Les phénomènes cévenols apparaissent lorsque plusieurs conditions météos sont réunies. Tout d’abord une remontée d’air chaud, humide et instable venant de la Méditerranée, qui ensuite se soulève à l’approche des reliefs. Cet air chaud et humide va rencontrer un air plus froid, situé en altitude. La température de la mer, qui est la plus élevée en automne, favorise la condensation, synonyme de dégagement d’énergie, qui amplifie le phénomène.

Le ruissellement des eaux est favorisé

Un constat de plus en plus marqué dans des agglomérations : le développement rapide de l’urbanisme favorise le ruissellement des pluies. « Nous sommes dans la région la plus touchée par ces épisodes cévenols, mais également dans une des régions les plus attractives de France. Nous ne pouvons pas refuser aux gens de s’installer, nous devons garantir que les plans de préventions des risques d’inondations et d’incendies de forêt (PPRIF) sont bien respectés. Mais ils sont de mieux en mieux compris et respectés », constate le préfet.

Ces phénomènes peuvent devenir très violents et meurtriers, comme dans les Alpes maritimes en 2015, lorsque une vingtaine de personnes avaient perdu la vie. Parfois « bêtement », coincé dans des parkings souterrains. Pour toutes ces raisons, les autorités rappellent huit comportements à adopter en cas de forts orages, des comportements qui sauvent des vies. Huit comportements au total (voir ci-dessous).

« Notre devoir est d’alerter » dixit Brune Poirson

Récemment, avant la sensibilisation du préfet Pierre Dartout, Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, avait lancé la campagne de sensibilisation contre les épisodes de pluies intenses pour cet automne : « Les épisodes de pluies qui touchent l’arc méditerranéen et la vallée du Rhône sont chaque année de plus en plus intenses. C’est pourquoi les services de l’État sont mobilisés pour prévenir ces risques. Notre devoir est d’alerter les Français pour leur donner les bons gestes et réflexes afin de se protéger et sauver des vies ».

Une étude effectuée par l’institut BVA démontre que la répétition de ces messages porte ses fruits, puisque les citoyens des départements touchés se sentent concernés. Ainsi 9 habitants sur 10 jugent que cette opération les incite à adopter les gestes de prudence mis en avant par le ministère.

Cette campagne d’information et d’alerte aux épisodes cévenols se tient jusqu’au 28 octobre prochain dans les quinze départements concernés par ce phénomène, à savoir les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes Maritimes, l’Ardèche, l’Aveyron, l’Aude, les Bouches-du-Rhône, la Corse-du-Sud, la Haute-Corse, la Drôme, le Gard, l’Hérault, la Lozère, les Pyrénées-Orientales, le Var et le Vaucluse.

>> Retrouvez tous les soirs ici de la semaine et le vendredi pour le temps du week-end les prévisions météorologiques d’Agate Météo et de l’expert Loîc Spadafora.

Les huit bons comportements à suivre.
D’énormes grêlons sont tombés hier dans l’Aude.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *