Baillargues : un pont-rail qui vaut de l’Or

Le passage à niveau 33 de Massane, sur la route de Mauguio par la gare SNCF multimodale, à Baillargues est rayé de la carte : depuis hier, les véhicules, les trains, mais également les cyclistes et les piétons circulent sur un pont-rail qui vaut de l’or et pour cause : il est construit sur l’avenue de l’Or !

Cette nouvelle artère, inaugurée lundi, relie le grand rond-point Philippe Lamour au quartier de Massane, célèbre pour son golf, en toute sécurité. Ainsi, c’est un point noir routier et ferroviaire qui disparaît dans l’Hérault.

Inscrit au programme de sécurisation national de SNCF Réseau en raison de son fort trafic ferroviaire et routier et du nombre élevé d’accidents qui s’y sont produits, ce passage à niveau a fait l’objet de travaux qui ont duré un an. Débuté en septembre 2017 en effet, ce chantier a pu être effectué grâce à l’anticipation de la municipalité de Baillargues, à l’Est de Montpellier qui, dès 2001, a constitué une réserve foncière dans ce périmètre afin de permettre la suppression du passage à niveau et la réalisation du Pôle d’Echanges Multimodal, le PEM de Baillargues.

La nouvelle route dénommée « avenue de l’Or » passe sous la voie ferrée et relie directement la zone mitoyenne du golf de Massane et les communes de Mauguio et de Mudaison, depuis le rond-point Philippe Lamour.

Les acteurs du financement

Les travaux de suppression du passage à niveau ont été financés par SNCF Réseau, l’Etat (49.2%), le conseil départemental de l’Hérault (23.3%), Montpellier Méditerranée Métropole (13.7%), la Région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée (8.8%) et la Ville de Baillargues (5%).

Ils ont été réalisés dans le même temps que les travaux de la phase 2 du Pôle d’Echange Multimodal, sous maîtrise d’ouvrage de la Région.

Philippe Saurel, maire de Montpellier, président de la métropole avec Jean-Luc Meissonnier, maire de Baillargues et vice-président de la métropole. Photo D.R.
Les ouvriers de la SNCF qui ont oeuvré sur ce chantier pendant un an.
Le dernier train à passer sur l’ancien passage à niveau 33 à Baillargues.

3 Comments

  1. quelle honte taguer !! e en plus l’etat l’autorise ?? pire que le rap et toute ses conneries immonde qui pourrissent la vie !
    alors bravo bouba et et le noir qui lui tape sur la gueule ,bravo aux immigrers qui balbutient a peine le français qui braquent violent et tue , on encourage la vermine non française de sang a chier sur notre pays !! vivement une bonne revolution au gaz sarin hahahaha

  2. bof donc si on veux se sucider on se met sur le pont alors ???
    ca va changer quoi ???
    la plupars etaient des sucidaires mis a part les vrai accident de voiture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *