Montpellier : à 17 ans avec de la cocaïne et 2 350€ dans les poches

La cité Gély dans le quartier du faubourg Figuerolles, à Montpellier est considérée comme un supermarché de la drogue, 24h sur 24, avec même des drives comme dans les supermarchés et dans les enseignes de la restauration rapide, certes éphémères. Lors de deux opérations ces dernières semaines, les policiers de la Sécurité publique du commissariat central ont fait fermer ces points de vente à ciel ouvert.

Des policiers qui ne relâchent pas la pression. Ainsi, mardi vers 15h15, un équipage de la brigade anticriminalité -BAC- qui patrouillait au coeur de la cité est tombé sur un deal de rue. Les policiers de la BAC en civil ont surpris trois « charbonneurs » affairés à vendre de la cocaïne. En matière de trafic de drogue organisé, les métiers du « charbon » –le trafic- englobent les guetteurs à pied ou à scooter jusqu’aux chefs présumés, en passant par les superviseurs, les mules et les revendeurs.

Le mineur garde le silence

En apercevant les policiers, les trois dealers présumés ont pris la poudre d’escampette. Deux ont pu être rejoints et interpellés, leur complice a réussi à prendre la fuite. Sur un des « charbonneurs » âgé de 21 ans, il a été trouvé des bonbonnes de cocaïne vides. La fouille des poches d’un adolescent de 17 ans a été plus interessante, puisqu’il avait sur lui 8 grammes de cocaïne d’excellente qualité et 2 350 euros en diverses coupures.

Si le plus âgé a déclaré en garde à vue, à la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale de l’Hérault, qu’il était venu acheter du cannabis, dont il est un consommateur « accro », en revanche le mineur a refusé de s’expliquer sur la présence de la coke et de la somme importante en euros. Comme la loi l’autorise, l’adolescent a gardé le silence.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *