CHU de Montpellier : ivre, il lance des injures racistes à une infirmière

C’est devenu, hélas, une triste réalité au quotidien dans le service des urgences du CHU Lapeyronie, à Montpellier : le personnel soignant est régulièrement insulté, menacé, malmené, avec parfois des dérapages, comme celui de la nuit de jeudi à vendredi, où un quadragénaire en état d’ivresse est allé jusqu’à frapper une infirmière.

Celle-ci qui a pu courageusement neutraliser l’agresseur, a été destinataire d’injures racistes qui l’ont profondément choquée, menacée de viol. Ce Montpelliérain qui perçoit une allocation d’adulte handicapé avait bu une bouteille de whisky, avant de s’effondrer dans la rue et d’être secouru par les sapeurs-pompiers du Sdis 34. Son admission aux urgences a donc été très agitée. L’agresseur a été interpellé à sa sortie du CHU par les policiers de la Sécurité publique et placé en garde à vue.

Récemment condamné

Lundi, devant le tribunal correctionnel de Montpellier où il a été jugé en comparution immédiate, le quadragénaire handicapé a répété ce qu’il a expliqué en garde à vue, à savoir qu’il ne se souvenait plus de ses actes envers l’infirmière, très secouée depuis. Le président du tribunal a rappelé qu’il avait déjà été condamné récemment pour conduites en état d’ivresse. Et qu’il est sous le coup d’une condamnation avec sursis…

Les juges ont suivi à la lettre les réquisitions du procureur de la République en condamnant le prévenu violent à un an de prison, dont six mois avec sursis, avec maintien en détention, obligation de soigner son addiction à l’alcool et à indemniser la victime. Il devra verser 800 € à titre de dommages et intérêts à l’infirmière, présente au procès.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *