La belle histoire de Nell, 14 ans, la miraculée du CHU de Montpellier

C’est la direction générale du CHU de Montpellier qui révèle l’information : une adolescente anglaise de 14 ans a été miraculeusement sauvée après une longue hospitalisation à la suite d’une très grave et foudroyante infection des poumons. Voici l’histoire de Nell, la petite « miraculée du département anesthésie réanimation -DAR- de l’hôpital Arnaud de Villeneuve.

Nell est une jolie jeune fille anglaise de 14 ans venue en France pour un séjour scolaire dans l’Hérault, au printemps 2016. Elle ne pouvait pas imaginer que ce séjour la marquerait à vie… 

Fin juin 2016, l’adolescente a de la fièvre et tousse beaucoup, anormalement. Rapidement, elle est gênée pour respirer. Elle crache même du sang. Aux urgences de l’hôpital de Béziers, son état est si grave qu’elle est transférée rapidement en réanimation pédiatrique au CHU de Montpellier. Elle est admise au DAR de l’hôpital Arnaud de Villeneuve.

Aux portes de la mort

Ses poumons sont très sévèrement atteints ; ils se détruisent à une vitesse inquiétante, à tel point qu’il est bientôt impossible d’utiliser seule l’assistance par respiration artificielle qui déchire le parenchyme pulmonaire. Elle ne survivra pas longtemps dans cet état. Nell est aux portes de la mort. Terrible réalité.

La réanimation du DAR Arnaud de Villeneuve du Professeur Pascal Colson), centre régional de référence en assistance extracorporelle, est contactée. Une oxygénation extracorporelle (ECMO) est indiquée et rapidement installée sur place avec l’équipe médico-chirurgicale du pôle cœur-poumon et lui sauve la vie, avant son transfert en réanimation du DAR.

« L’infection résiste »

« Il fallait alors espérer que le traitement antibiotique fasse son travail, nettoie l’infection causale. L’histoire aurait pu être simple, presque banale dans ce service rompu à ces techniques extrêmes. Mais, l’infection résiste, le poumon droit, puis le gauche, non seulement disparaissent en totale déliquescence, mais en plus, ils saignent. Abondamment. Les équipes chirurgicales du pôle sont à nouveau mobilisées, celles du Professeur Charles Marty-Ané. Une première chirurgie », relate le CHU.

La situation est si critique que tout le monde craint le pire. « La petite résiste de toute la force de son jeune âge. Il faut une deuxième chirurgie le surlendemain. Même angoisse. Sans doute plus forte. Le saignement est heureusement partiellement contrôlé. Il faut pourtant innover, pour sortir de l’impasse. On repense le circuit extracorporel avec les chirurgiens, ceux de l’équipe du Professeur Bernard Albat et les perfusionistes, le mode ventilatoire, la gestion de la coagulation… L’enfant dort artificiellement depuis plus d’un mois et ignore ce qui se passe dans son corps, autour d’elle », ajoute le CHU.

Lentement, le poumon se répare

L’attention sans relâche des infirmières et aides-soignants, la détermination de l’équipe médicale et, surtout, la force vitale de l’enfant finissent par rompre la spirale infernale. Lentement, le poumon se répare. Un mois encore d’ECMO. Le parenchyme pulmonaire réapparait comme par magie. Il résiste à la ventilation artificielle, de mieux en mieux.

L’enfant se réveille. Epuisée, physiquement. Moralement. Pourtant, pas de plainte, pas de gémissement. Du courage. L’élan vital est plus fort. En quelques jours, le sourire réapparait sur tous les visages, et finalement le sien. Un mois plus tard, elle est sevrée de ventilation artificielle, et respire seule… Elle est joueuse. Ses imitations d’une chanteuse célèbre, malgré le souffle court, sont un succès garanti au sein de l’équipe.

Nell début septembre au CHU

Une longue réhabilitation commence, activement débutée en pédiatrie, avant son retour au Royaume Uni. Et deux ans plus tard, Nell a récupéré presque totalement. Sa visite à l’équipe de réanimation en ce début du mois de septembre est à la fois le second anniversaire de son évolution favorable, mais, surtout, comme un point final à cet horrible épisode de sa jeune vie. Une venue au CHU de Montpellier qui a fait chaud au coeur à ceux et celles qui l’ont sauvée. Un retour ici pour leur dire un grand merci.

« L’issue heureuse démontre l’intérêt du travail en équipe, médico-chirurgicale, médico-paramédicale, particulièrement dans ces pathologies complexes. Au-delà de la prise en charge clinique, cette expérience est profondément humaine. D’abord, par l’engagement collectif exemplaire, basé sur l’écoute et l’échange. Mais aussi avec elle, avec ses parents, si présents, mais si discrets, compréhensifs, et toujours confiants. Une histoire terrible, mais une issue maintenant joyeuse, dont on a tous appris. Un mélange de satisfaction et d’humilité du travail bien fait », analyse t-on au CHU de Montpellier.

Une belle histoire que l’établissement a voulu nous faire partager. Longue vie à Nell, véritable miraculée du CHU de Montpellier.

Nos confrères de 20 Minutes, édition de Montpellier racontent que Nell, accompagnée de sa maman, a chaleureusement remercié les médecins du CHU, qui lui ont sauvé la vie en leur rendant une visite très émouvante.

Nell, 14 ans, radieuse après deux ans de calvaire médical.

7 Comments

  1. Magnifique histoire médicale pour ce résultat époustouflant.
    Merci pour ce que vous faites

    Montpellier hôpital vedette de l Occitanie.
    Nicole bousquet

  2. Ttes mes mes félicitations aux services de l’hopital à tous les soignants..
    Une belle histoire , malgré le calvaire de cette jeune fille.. qui se termine merveilleusement bien!

  3. Arrfff Snniiff ! Hé oui tu en as a la grande motte et a nimes qui utilise des sulfateuses avec des produits dangereux ! On a eu un probleme apreil avaec un type qui se servait de cela afin de faire partri des gens ! on en a était malade ! A Nimes aussi ! Moi j arrivais plus a respirais et ma copine en ai morte !

  4. Voilà une belle histoire, une complicité absolue de ce monde médical qui peut tout ou quelquefois rien -donc, vive la volonté de bien faire et guérir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *