Agglo de Béziers : démission du directeur de cabinet de Frédéric Lacas

Matthieu Reynier, directeur de cabinet du président de la Communauté d’agglomération Béziers Méditerranée, Frédéric Lacas a démissionné de ses fonctions, annonce t-il. Il s’explique : 

Arrivé en 2014 au sein de la Communauté d’agglomération Béziers Méditerranée, j’ai pris la décision de démissionner ce lundi de mes fonctions de directeur de cabinet du président Frédéric Lacas. Au cours de ces quatre années, j’ai eu le plaisir de travailler pour et avec un président humain et bienveillant, avec qui je partage le sens et les valeurs du service public. Ensemble, nous poursuivons un objectif commun : l’envie sincère d’améliorer la qualité de vie des habitants. Son engagement est digne, je le salue particulièrement tout comme je salue les maires, les élus et les décideurs publics et privés avec qui j’ai pu dialoguer, confronter nos idées et croiser nos regards pour concevoir ensemble des réponses appropriées. Ils sont les véritables faiseurs de nos territoires et portent des responsabilités conséquentes pour les générations futures.

Sur le territoire de l’agglomération Béziers Méditerranée, j’ai accompagné la mise en oeuvre des politiques publiques d’aménagement territorial avec la volonté d’être toujours plus créatif, innovant, pragmatique et perspicace. En m’appuyant sur le savoirfaire et le professionnalisme des équipes, j’ai contribué dans mon rôle au développement des partenariats institutionnels afin de conforter l’image et la notoriété de la collectivité. Convaincu dès le premier jour du destin commun qui se joue entre l’agglomération, sa ville-centre Béziers et ses villages, j’ai pu conduire mon action publique dans une logique transpartisane et consensuelle, en veillant à rassembler les forces, les idées et les énergies nécessaires au redressement économique et social de ce territoire.

Cette mission, je la conduis avec le même enthousiasme depuis mes premiers jours au service de l’intérêt général, il y a plus de dix ans. Entre temps, le paysage institutionnel a évolué, les centres décisionnels et les enjeux territoriaux aussi. Les repères changent et nous avec… Après de mures réflexions, je prends donc la décision de quitter le secteur public pour relever de nouveaux défis professionnels dans le secteur privé. À chacun la liberté d’en donner le sens qu’il souhaite. Le mien se résume en cette phrase de Périclès : « Il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. » Dans une période charnière, c’est une décision personnelle difficile. Je la prends dans le dialogue et en bonne intelligence avec mon Président, que je remercie sincèrement pour son écoute, sa compréhension et son intelligence. Comme le soulignait Stephen Hawking, « l’intelligence c’est la capacité de s’adapter au changement ».

Matthieu Reynier s’en va.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *