Fête de Campagne : un taureau en fuite d’une bandido capturé

Un taureau d’une manade de Vendargues qui a réussi à prendre la poudre d’escampette, dimanche en fin d’après-midi lors de la fête votive de Campagne, entre Saint-Mathieu-de-Tréviers, dans l’Hérault et Sommières, dans le Gard restait introuvable ce lundi après-midi, selon le président du comité des fêtes du village, joint par Métropolitain. Il a été récupéré ce soir.

« À ma connaissance, ce taureau est toujours en cavale, on m’aurait informé s’il avait été retrouvé, il a rejoint les bois sans doute, dans notre secteur, ils sont vastes, comme les champs, mais où ? », déclare t-il. Des battues sont organisées depuis hier soir dans une zone qui est élargie pour localiser l’animal. Dans les petites communes rurales de l’Est de l’Hérault, des conducteurs craignent de se retrouver face à ce taureau.

Deux bêtes reprises

Dimanche, lors d’une bandido estivale dans les rues du village de Campagne, des lâchers de taureaux encadrés par des cavaliers faisaient la joie des passionnés de cette tradition camarguaise, quand trois bêtes se sont fait la belle. Elles ont échappé à la vigilance des cavaliers.

Deux taureaux ont été rapidement localisés et neutralisés, mais pas le troisième qui goûte toujours à la liberté. Les recherches pour le retrouver ont abouti ce lundi soir : l’animal a été localisé à quelques kilomètres de Campagne et capturé.

7 Comments

  1. Monsieur Aubert, il faudrait vérifier vos sources. Mais pour ca il faudrait etre un vrai journaliste.Le taureau a été rattrapé. Il se trouvé dans les bois et les vignes donc très peu de chance de croiser une voiture.

    1. Bo,jour, quelle violence ! Je ne suis pas devin, personne ne savait où se trouvait ce taureau au moment où j’ai rédigé l’article, donc, il aurait pu très bien se retrouver sur une route. Et au passage : « il se TROUVAIT », pas se TROUVÉ.

    2. Monsieur AUBERT quand vous avez écrit votre article vous saviez qu’il avait été rattrapé. Je sais que vous avez eu l’info.

    3. Faux. Vous êtes très très mal renseigné. Du moins, ni la mairie de Campagne, ni le président du comité des fêtes n’étaient au courant. Les gendarmes de Saint-Mathieu-de-Tréviers non plus. Et ce n’est pas la manade en question qui allait me dire qu’il était toujours en vadrouille, si vous voyez ce que je veux dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *