Sète : saisie d’une kalachnikov, le SRPJ de Montpellier enquête

Le Service régional de police judiciaire -SRPJ- de Montpellier a été saisi par le procureur de la République de Montpellier ce dimanche après-midi, après l’interpellation à Sète d’un individu qui a pointé une arme de poing pour braquer une personne de sa connaissance pour des raisons encore floues au stade actuel des investigations, mais qui pourrait être liée à un litige sur fond de trafic de drogue.

Dans un premier temps, ce sont les policiers du commissariat de Sète qui ont procédé à l’arrestation du suspect et à la de l’arme à feu utilisée pour menacer la victime, mais, la perquisition à son domicile dans la foulée a donné lieu à la découverte d’une kalachnikov, d’un fusil à pompe et d’une arme blanche.

Profil terroriste ?

Le procureur a aussitôt dessaisi les policiers de la Sécurité publique sétois pour confier la gestion de la garde à vue du suspect et la suite de l’enquête à la police judiciaire de Montpellier. Objectif : étudier le profil et le passé de l’individu pour s’assurer qu’il ne fréquente pas le milieu terroriste, ce qui n’était pas établi au stade de l’enquête.

On apprend à 16h qu’il n’est pas fiché S.

Une kalachnikov.

3 Comments

  1. “C’est peut-être un détail pour vous”, mais c’est UN kalachnikov (fr.wikipedia.org/wiki/Kalachnikov_(arme) : LE kalachnikov est UN fusil (d’assaut, pour être précis) et non UNE carabine.
    Cdt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *