Palavas-les-Flots : il courent pour les enfants de l’Institut Saint-Pierre

Les 24h de Palavas-les-Flots vont s’achever ce soir. Dès 18h, hier, sur la plage des Coquilles les équipes du relais 24h se sont réunies dans la bonne humeur pour le départ de la course caritative en faveur des enfants de l’Institut Saint-Pierre, un établissement qui fête ses cent ans cette année.

La course, à pied à travers les rues et quais de la station balnéaire et en paddle sur l’eau, en solitaire, en groupes d’amis ou en famille se poursuit, au milieu des nombreuses animations. Entre collègues, amis, familles, équipes sportives, les participants se sont lancés pour une course de 24h à travers Palavas-les-Flots pour un grand objectif : aider les enfants de l’Institut Saint-Pierre.

Soutenir les enfants hospitalisés au travers de challenges sportifs, c’est le défi ambitieux que propose l’Institut et la Fondation Saint-Pierre. Inspiré d’un modèle canadien, cet événement d’exception est un concept novateur en France qui mobilise un double enjeu : un défi caritatif et un défi sportif.

« Osons pour les enfants »

« Osons pour les enfants », tel est le slogan de ces 24h Saint Pierre. Cet événement sportif et caritatif inédit en France en collaboration avec la fondation Saint-Pierre, a pour vocation de collecter un maximum de fonds via les inscriptions aux défis des participants, tels qu’un relai en course à pied de 24h ou une course de paddle.

Les dons spontanés peuvent aussi être faits. Un événement imaginé pour célébrer les cent ans de l’institut Saint Pierre, organisé en partenariat avec les responsables du Festival international des sports extrêmes, le Fise. Environ 140 bénévoles sont engagés sur l’événement depuis vendredi soir. Environ 170 coureurs pour le run et environ une centaine pour le paddle participent à ces 24h du coeur.

Le groupement de gendarmerie de l’Héraut a donné l’exemple, via son patron, le général Jean-Valéry Lettermann en soutien à l’Institut Saint-Pierre et à l’association des Képis Pescalunes, de Lunel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *