MHSC / Ligue 1 : Oyongo délivre Montpellier à Reims (0-1)

Montpellier se déplaçait à Reims à l’occasion de la 4e journée de Ligue 1. Grâce à un but du latéral camerounais Ambroise Oyongo (77e), les Pailladins s’imposent 1-0 au stade Auguste Delaune. Les hommes de Michel der Zakarian se sont montrés disciplinés avec un bloc défensif solidaire et une animation offensive, même si ce n’est pas un attaquant qui a marqué, intéressante. Avant les rencontres du dimanche, Montpellier occupe la 5e place du championnat avec 7 points. Place à la trêve internationale, avec pour mission de retrouver la recette de la victoire à domicile avant la réception de Strasbourg samedi 15 septembre.

La parole aux défenses

Après un début de match à l’avantage de Reims, Montpellier prenait le contrôle du jeu. Delort (16e) et Laborde (23e) n’ajustaient pas leur tête à la réception des corners bien tirés par Mollet. Dans le même exercice, Mendès, dans une position acrobatique, aurait pu ouvrir la marque du coude si le ballon n’était pas venu s’écraser sur le montant gauche du portier rémois (21e). Le défenseur montpelliérain attendra pour célébrer sa première sélection en équipe du Portugal. Lasne

Avec un bloc défensif très bas, Reims procédait en contre et buttait régulièrement sur les défenseurs montpelliérains comme Oyongo très solide dans son couloir gauche. Lecomte dégageait d’une claquette un centre dangereux de Konan (36e) avant de regarder la frappe enroulée de Chavarria fuir heureusement le cadre (37e). Le gardien héraultais était ensuite vigilant pour bloquer une tête de l’attaquant argentin (39e). S’ils étaient dominés en cette fin de période, les hommes de Michel Der Zakarian, bien disciplinés, n’étaient pas inquiétés.

Reims pousse

De retour sur la pelouse, si Montpellier s’illustrait immédiatement avec un contre bien articulé mais mal conclu par Laborde (46e), c’est Reims qui se procurait les occasions les plus dangereuses. À la retombée d’un second ballon, Chavalerin, plein axe à 20 m, adressait une frappe puissante repoussée d’un réflexe du pied par Lecomte (49e). Lancé en profondeur dans le couloir gauche, Doumbia pénétrait dans la surface pour mystifier Hilton mais n’enroulait pas sa frappe qui échappait au cadre (54e).

Face à des rémois plus insistants, Montpellier était proche de craquer. Doumbia s’illustrait à nouveau en laissant sur place Mendès avant de buter sur Lecomte. Héritant du ballon, Chavarria envoyait une grosse frappe sur la transversale (63e). Autre coup de chaud quelques minutes plus tard, quand, sur un corner, le gardien montpelliérain sortait maladroitement. La tête d’Abdelhamid se dirigeait vers la lucarne mais Laborde revenait intelligemment pour éviter un but casquette à son équipe (65e).

Le missile d’Oyongo

C’est presque contre le cours du jeu que Montpellier ouvrait la marque. Après un joli travail sur le côté droit, Laborde se débarrassait de son adversaire et envoyait un centre repoussé par la défense. Jaillissant à l’angle de la surface, Oyongo ne se posait pas de question. La demi-volée du latéral camerounais se logeait dans le petit filet opposé sans laisser de chance à Mendy (0-1, 77e).

Reims poussait pour revenir mais Lecomte se dressait en rempart. D’abord pour repousser un coup-franc et, dans la foulée, une tentative à bout portant de Suk (82e). Dans la cage adverse, Mendy s’employait pour stopper une frappe dangereuse de Mollet (84e). L’attaquant coréen slalomait dans la défense montpelliéraine et voyait son tir détourné en corner par Skhiri (85e). Reims en restera là et Dolly n’aura pas de regret de ne pas avoir coupé le centre de Sambia dans les arrêts de jeu (91e). Montpellier s’impose et enregistre sa deuxième victoire de la saison. Une nouvelle fois hors de ses bases.

Reims : Mendy – Konan, Abdelhamid, Fontaine, Cafaro (79e Ojo) – Chavalerin, Romao – Doumbia (86e Pinson), Mbemba, Oudin (74e Suk) – Chavarria.
Remplaçants : Carrasso, Disasi, Suk, Ojo, Kamara, N’Dom, Bana.
Entraîneur : David Guion.

Montpellier : Lecomte – Oyongo, Congré, Hilton, Mendès, Aguilar – Lasne (70e Le Tallec), Skhiri, Mollet (86e Dolly) – Laborde (83e Sambia), Delort.
Remplaçants : Ligali, Le Tallec, Cozza, Sambia, Dolly, Camara, Skuletic.
Entraîneur : Michel Der Zakarian.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *