Académie de Montpellier : éteindre les téléphones pour mieux faire vivre les élèves

Si la loi du 3 août encadrant l’utilisation des téléphones portables dans les écoles et collèges doit s’appliquer dès la rentrée 2018-2019, sa mise en place est pour l’instant laissée à l’appréciation des établissements. Mais, désormais les élèves devront éteindre et ranger leur smartphone.

Une déconnexion devenue nécessaire pour redonner du sens à leur vie collective. Béatrice Gille, rectrice de la région académique d’Occitanie, détaille cette mesure et son application.

Un encadrement législatif

Bien que l’interdiction existait déjà, les députés, par l’adoption de la loi, ont permis un encadrement législatif plus précis. La mesure, outre les difficultés évidentes à la mettre en place, pourrait s’avérer gadget. Au regard de l’évolution de la société, et surtout des moeurs des plus jeunes, il n’y paraît rien.

En 2016, 93% des 12-17 ans disposaient d’un téléphone portable. Si les problèmes liés à l’attention et à la concentration nécessaires à l’apprentissage sont démontrés depuis longtemps, l’Éducation nationale s’attaque davantage à la dégradation des activités collectives engendrée par un mauvais usage des smartphones : cyberharcèlement, accès à des images violentes et pornographiques… Il faut également ajouter les incivilités et les perturbations occasionnées au sein des établissements.

Seulement pour un usage pédagogique

L’interdiction porte sur l’utilisation des téléphones mobiles et de tout autre équipement de communications électroniques comme les tablettes ou les montres connectées dans l’enceinte des écoles et des collèges. Concernant les lycées, c’est au conseil d’administration de l’introduire ou non dans le règlement intérieur.

L’interdiction est valable pendant les temps scolaire et périscolaire ainsi que durant les activités scolaires organisées en dehors de l’établissement. Seule exception pour les élèves en situation de handicap ou atteints d’un trouble de santé invalidant.

Par ailleurs, la loi laisse libre les établissement d’utiliser les téléphones portables dans un cadre pédagogique. Ce sera ainsi le cas pour les élèves de 6e du collège Camille Claudel à Montpellier. Mardi, ils partiront au zoo du Lunaret pour une découverte de la faune et la flore à travers l’application Biodiv Go.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *