Incendie mortel de Bagnols-sur-Cèze : appel à témoins

Dans le cadre de l’enquête judiciaire diligentée par le commissariat de police de la Sécurité publique de Bagnols-sur-Cèze, après l’incendie survenu dans la nuit de mardi à mercredi à la tour G2, 8 allée des Cèdres, où une locataire est décédée, un appel à témoins est lancé.
Le service « investigations » de la sûreté urbaine invite toute personne ayant des éléments pouvant orienter ou intéresser l’enquête en cours à se manifester auprès du service, en appelant le 04.66.90.63.90.

50 pompiers mobilisés

La locataire d’un appartement entièrement dévasté par un violent incendie, dans la nuit de mardi à ce mercredi vers 1h30, à Bagnols-sur-Cèze a été retrouvée décédée dans les décombres par les sapeurs-pompiers.

50 hommes-femmes de nombreuses casernes du Sdis 30, avec notamment deux grandes échelles aériennes, renforcés par des équipes médicales du Smur-Samu 30 et 84 venus de Bagnols-sur-Cèze, Nîmes, Orange et Avignon ont été mobilisés pour lutter contre les flammes et secourir des locataires, dont certains s’étaient réfugiés sur le toit pour échapper aux fumées toxiques.

Onze habitants ont été intoxiqués par les fumées et transportés aux urgences de l’hôpital de la ville.

Autopsie

À l’arrivée des pompiers, le logement situé au 12ème étage d’une tour de l’allée des Cèdres qui en compte 14 était complètement embrasé. 200 locataires des 87 appartements ont été évacués en urgence. Ils ont été pris en charge par la Ville et la Croix Rouge et hébergés dans une salle municipale polyvalente proche de la tour. Les pompiers ont réussi à limiter la propagation du feu aux appartements mitoyens.

Quand le feu a été maîtrisé vers 4h, ils ont découvert la locataire du logement détruit décédée, lors d’une reconnaissance. On ignore si elle est morte asphyxiée ou carbonisée.

Elle criait « Au feu ! » sur le palier

Âgée d’une quarantaine d’années et mère de six enfants, elle a alerté tous les autres locataires en criant sur le palier « Au feu », avant de rentrer chez elle. Et de mourir, après avoir sauvé la vie des 200 autres résidents qui, tirés de leur sommeil par les cris de la victime ont quitté les étages enfumés.

Le parquet de Nîmes a ordonné une autopsie. L’enquête est confiée aux policiers de la Sécurité publique du commissariat de Bagnols-sur-Cèze pour déterminer l’origine de cet incendie. Ils lancent un appel à témoins ce jeudi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *