Coups de couteau et agression à Montpellier : trois ados arrêtés

Trois adolescents âgés de 14, 15 et 16 ans ont été interpellés dans la nuit de mardi à mercredi par les policiers de la brigade anticriminalité -BAC- du commissariat central de Montpellier, une heure après avoir braqué avec un couteau cinq jeunes montpelliérains qui étaient assis sur les marches du Corum, sur l’Esplanade Charles de Gaulle pour les dépouiller du téléphone portable de l’un d’eux.

L’agression a eu lieu à 3h50. Les victimes ont appelé le 17, le numéro d’urgence de police-secours et ont donné un signalement précis du trio. Les suspects ont été localisés à 4h50 en gare SNCF Saint-Roch par une patrouille de la BAC et arrêtés.

Un vol à Sète

Le profil du mineur le plus âgé a intéressé les policiers de la sûreté départementale de l’Hérault qui ont établi un lien avec une procédure de violences volontaires avec arme remontant au vendredi 10 août, en gare SNCF Saint-Roch, où les adolescents traînent régulièrement. Un homme qui avait résisté à l’arrachage de son téléphone mobile a reçu des coups de couteau. Fort heureusement, il n’a pas souffert de graves blessures, mais son état avait nécessité son hospitalisation au CHU Lapeyronie.

Le signalement qu’il a donné à l’époque correspond à l’adolescent de 16 ans. Selon le plus jeune des mineurs, c’est également l’aîné du trio qui pointait le couteau pour dévaliser les cinq victimes en milieu de nuit sur les marches du Corum, ce qu’il nie. Des victimes qui ont formellement identifié les trois ados au commissariat central.

L’arme blanche n’a pas été retrouvée, ni le téléphone volé. En revanche, un téléphone mobile découvert dans les poches de l’auteur des coups de couteau en gare provient d’une agression commise il y a quinze jours dans une rue de Sète. Le trio a été déféré ce soir au parquet des mineurs.

23 Comments

    1. On vous répondra que les pauvres sont mineurs (et qu’implicitement on se fout de leurs victimes)…

  1. Toute agression avec un couteau doit être fermement punit, 10ans min à 30ans selon l état de la victime, ce n est plus tolérable…

    1. et nos enfants qui se promenent tranquilesl en ville le soir ,,,,,,comment ne pas penser à ces malades qui les suivent !!!!

  2. Ils ont 14,15 et 16 ans, et ils sont dehors à 04HOO du matin, pour commettre des agressions. Il y a des parents dans cette histoire ?

    1. Mineurs isolés…ils ont envahi Montpellier depuis plus d’un an via un réseau par le sud de l’Espagne…police et justice impuissantes et surtout débordées…ils demandent du renfort depuis novembre…sans réponse…Collomb le sénile a promis des renforts…jamais arrivés!

    1. Paul va apprendre a ecrire ça m étonne pas que ce soit tes collègues.
      Un jour le couteau se retournera contre toi .

  3. Facile de faire des enfants.
    Les patents sont ou à 4h00 du matin on a quel leurs coupée les allocations familiales à c est familles

  4. On touche a la mise en danger de mort de la vie d’autrui par TOUT le système judiciaire et politique.
    Laisser des jeunes prédateur arpenter les rues en recherche de victimes c’est de la complicité de crime.

    en gare SNCF Saint-Roch, où les adolescents traînent régulièrement. 
    Les arrêtes de tram de la gare font honte ,les gens regardent par terre de peur.

  5. Mettez les au travail. Il y a tant de choses a faire ! L entretien de nature, arracher des genets, tailler des arbres, de l herbe. 8 heures par jour,pendant une année, ils n auront plus envie de faire des coneries. C est même pire que cela, puisque dans certaines villes, les gents n osent même pas regarder devant eux de peur de se faire agresser. Mais où va t on ? Allons il est temps de réagir et de prendre la situation en main. . .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *