Viol présumé près de Montpellier : deux versions divergentes

Une procédure pour le viol présumé d’une jeune femme qui remonte à ces derniers jours, est actuellement traitée au parquet de Montpellier. L’enquête a été confiée aux gendarmes de la section de recherches de Montpellier, après que leurs collègues de la brigade de recherches de la compagnie de Lodève aient été dessaisis.

Les faits ont eu lieu dans un village situé à une vingtaine de kilomètres à l’Ouest de Montpellier. L’enquête a été lancée quand une jeune femme s’est présentée dans une brigade de gendarmerie pour déposer plainte pour viol, qui est un crime jugé en cours d’assises au regard de la loi pénale. La victime a pu donner des indices importants sur ses violeurs présumés, avec qui elle avait noué des relations amicales, dans la foulée d’une rencontre d’un soir.

Dans un hôtel de Montpellier

Sur la foi des renseignements fournis aux gendarmes, les auteurs présumés en vacances dans la vallée de l’Hérault avaient loué une chambre d’hôtel dans l’Écusson, à Montpellier. Des policiers de la brigade anticriminalité -BAC- du commissariat central de Montpellier et des gendarmes du peloton de surveillance et d’intervention -Psig- de la compagnie de Castelnau-le-Lez se sont aussitôt transportés jusqu’à cet hôtel. Mais, ils n’ont pas pu interpeller les suspects, qui venaient de quitter leurs chambres, cinq minutes plus tôt.

Remis en liberté

Les gendarmes de la section de recherches de Montpellier ont pu les localiser, les interpeller et les placer en garde à vue. Les suspects ont livré une version divergente de celle de la victime. Ils ont expliqué qu’elle était en fait consentante, ce qu’elle nie fermement.

Des vérifications ont été entreprises et sont d’ailleurs toujours en cours, puisque les investigations se poursuivent activement. Toutefois, aucune charge n’a été retenue pour l’heure contre les suspects qui ont été remis en liberté à l’issue de leurs auditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *