MHSC : la réception de Saint-Étienne comme premier révélateur

Montpellier reçoit Saint-Étienne ce samedi à 20h au stade de la Mosson. S’il ne fallait pas tirer de conclusions hâtives du premier faux-pas face à Dijon comme de la victoire la semaine dernière à Amiens, la réception des Stéphanois pourrait être l’occasion de voir se concrétiser les belles promesses aperçues dans la Somme. À condition de retrouver le chemin de la victoire à domicile.

Les promesses d’Amiens

La victoire à Amiens à apporter plus que trois points aux Montpelliérains. La certitude d’être sur le bon chemin comme en témoigne Ellyès Skhiri : « Il y a eu des consignes bien appliquées. Le groupe a bien réagi et a été solidaire. Tout le monde a fait de grands efforts ». Et si Gaëtan Laborde et Andy Delort, titularisés pour la première fois, n’ont pas trouvé le chemin des filets, Michel Der Zakarian n’est pas inquiet : « Je suis très content de l’implication de mes attaquants. Ils créent des brèches et se déplacent très bien. Ils vont marquer rapidement ».

Autre recrue de l’été, Florent Mollet a montré de très belles choses individuellement et collectivement en essayant de combiner avec le duo d’attaque. Et avec des frappes comme celle qui lui a permis d’ouvrir le score de très belle manière, sans oublier son caractère, le milieu de terrain devrait plaire au public de la Mosson.

Renouer avec la victoire à la Mosson

Le revers de la première journée face à Dijon, à rappeler d’emblée que Montpellier était devenu fragile à domicile. « On sera chez nous. C’était un peu notre gros défaut la saison passée où on n’a pas pris assez de points. On a envie de sortir de cette mauvaise passe » reconnaît Ellyès Skhiri, qui analyse  : « Quand on va à l’extérieur, les équipes sont peut-être plus joueuses et c’est ce qui nous correspond le mieux. Quand on arrive à être compact et à jouer en contre c’est ce qui nous a le plus réussi la saison dernière. À domicile, on est peut-être amener à plus faire le jeu et on réussi moins bien à le faire ».

« Si on veut faire un bon début de saison, il faut renouer avec la victoire à domicile. Cela fait un moment que l’on n’a pas gagné à la Mosson » regrette Michel Der Zakarian. La dernière fois que les Montpelliérains ont connu la victoire dans leur stade remonte au 3 février dernier (24e journée, face à Angers 2-1), enchaînant derrière quatre matchs nuls et trois défaites.

Dans la même période, le bilan à l’extérieur est de quatre victoires, quatre nuls et une défaite. Pour casser cette mauvaise série dès samedi, « J’attends de mes joueurs beaucoup d’envie, de détermination et une grande discipline offensive et défensive » a lancé l’entraîneur héraultais.

L’adversaire du soir

« Ils ont fait un mercato très intéressant. Ce sera un des gros calibres de notre championnat. On va pouvoir se jauger et on sait qu’il faudra mettre certains ingrédients pour l’emporter. Ce ne sera pas un match facile » estime Ellyès Skhiri. Son entraîneur est moins catégorique : « Au début de saison, on met des étiquettes à certaines équipes. La vérité, on la connaîtra à la fin de la saison. Je pense que le titre est pour Paris mais après tout est ouvert (…) Aujourd’hui, on ne peut pas parler d’Européens, on en est qu’à la troisième journée ».

Reste que Saint-Étienne risque d’avoir le ballon une grande partie du temps et que les Montpelliérains devront laisser peu d’espace comme le confirme Michel Der Zakarian : « C’est une équipe joueuse qui aime bien avoir la possession du ballon. Ils ont du potentiel à tous les niveaux mais la vérité est sur le terrain ». L’entraîneur héraultais entend que son équipe soit compact en se projetant rapidement vers l’avant. Aux attaquants ensuite d’être bien servis et efficaces. La recette classique du MHSC.

Bon accueil des Verts

Nul doute que le public fera un bon accueil, même s’ils sont dans le camp adverse, à Jean-Louis Gasset, Ghislain Printant et Rémy Cabella. L’entraîneur stéphanois sait à quoi s’attendre : « Le MHSC s’est renforcé offensivement puisqu’il a tout changé devant, avec les arrivées de (Andy) Delort, (Gaëtan) Laborde et (Florent) Mollet. Le système, lui, a l’air d’être le même. La solidité défensive est la grande force de l’équipe. Au niveau de l’état d’esprit et de l’engagement, je sais comment on va être accueillis. Je dirai aux joueurs de ne pas être surpris par l’ambiance, l’engagement dans les duels. C’est l’état d’esprit de la maison ». Il n’y a plus qu’aux Pailladins d’en faire la preuve.

>> Pratique : 3e journée de Ligue 1 Conforama, ce samedi 25 août à 20h au stade de la Mosson : Montpellier – Saint-Étienne. Tarifs et billetterie sur mhscfoot.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *