Témoins d’un braquage à Montpellier, ils se tuent sur la route dans le Gard

INFO MÉTROPOLITAIN. Le conducteur et le passager d’une voiture âgés de 19 et 21 ans, dont un qui résidait à Ganges, dans l’Hérault se sont tués lors d’une sortie de route, le 15 août dernier, entre Sommières et Quissac, après que leur véhicule soit tombé dans un ruisseau en contrebas, aplati sur le toit. Quelques heures plus tôt, ils avaient été les témoins directs d’un braquage dans la file du drive du McDo du Grand M., à Montpellier, comme Métropolitain l’avait révélé à l’époque. Il n’y a aucun lien bien sûr entre cette agression avec une arme à feu et l’accident mortel sur cette route gardoise. Récit.

Les policiers de la sûreté départementale de l’Hérault chargés de l’enquête sur l’agression avec arme commise le 15 août vers 6h30 sur deux occupants d’une voiture au drive du Mc Donald’s du Grand M., en haut de l’avenue de Toulouse ont clôturé la procédure, dans la semaine, pour la renvoyer au procureur de la République de Montpellier.

Le suspect armé qui avait été interpellé après le braquage sur des clients du fast food avait été placé en garde à vue. Il devrait être renvoyé devant le tribunal correctionnel de Montpellier, sans parties civiles. Témoins des faits, les deux victimes décédées dans la voiture de l’un d’eux dans le Gard ne pourront pas être entendus par les policiers.

Les deux clients se trouvaient au guichet du drive du fast food, quand un conducteur garé dans la file a braqué un conducteur garé devant lui. L’agresseur était descendu furax de son véhicule en pointant une arme de poing sur le conducteur en hurlant : « Si tu n’avances pas, je te tue »…

Refus d’obtempérer

Une scène digne d’un polar qui a amené le personnel du Mc Do a appeler le 17, le numéro d’urgence de police-secours. À l’arrivée rapide d’une patrouille de policiers de la Sécurité publique, le conducteur armé a refusé d’obtempérer et a pris la fuite, avant d’être rejoint et interpellé. Des informations indiquant que le suspect avait tiré un coup de feu en direction des deux automobilistes dans le drive avaient été démenties à l’époque.

Cette scène avait eu comme témoins deux clients qui étaient au guichet du drive. Identifiés sur les caméras de vidéosurveillance par les policiers, ils devaient être entendus dans le cadre de l’enquête. mais, quelques heures après le braquage, ils ont trouvé la mort.

Sortie de route sur la RD 999

Le terrible accident de la circulation s’est produit dans la commune de Ortoux-Sérignac-Quilhan, entre Quissac et Vic-le-Fesq, dans le Gard. Dans des circonstances qui font l’objet d’une enquête de gendarmerie de la compagnie du Vigan, la voiture a quitté la RD 999, au niveau du pont du Crieulon et s’est écrasée sur le toit dans le ruisseau, dix mètres en contrebas.

À l’arrivée des sapeurs-pompiers du Sdis 30 venus des casernes alentour et d’un médecin, la voiture était écrasée sur le toit, dans mois d’un mètre d’eau. Ils ont réalisé une longue opération de désincarcération pour dégager le conducteur et son passager âgés de 19 ans et de 21 ans . Ils étaient décédés. L’un résidait à Ganges, dans l’Hérault, l’autre était en vacances ici.

13 Comments

  1. Pas de rapport ? Qu’en sait on ?
    Quand on se fait braquer et menacer de mort avec une arme, on ne doit pas s’en remettre en 5 minutes.
    Peut etre ont ils eu tres peur et en rentrant chez eux on cru voir leur agresseur et ont pris la fuite, avec les conséquences que l’on connait.

  2. Bien sur qu il y a un lien ; ils étaient traumatisés par cette agression avec arme et ont fui du plus vite qu ils pouvaient, cela peut se comprendre. Si l autre dérangé ne les avait pas menacé ils seraient j en suis sur encore vivants aujourd hui. C est comme une personne âgée qui tombe et se tue après qu on lui ai violemment arraché son sac. Il y a un lien de cause à effet ; Mais las, les juges ne feront pas de lien avec cet accident et il ecopera d une peine légère.

  3. Tout à fait d’accord avec Paul !
    Cette ville me donne la nausée !
    Et dire que c’est mon quartier, sympathique il y a quelques années et qui devient de plus en plus pourri, de part une volonté politique qui y case tous les indésirables alors que les quartiers bobo comme Boutonnet en sont préservés !

  4. Oui effectivement ils devaient être très perturbés et ce qui peut avoir des conséquences dramatique la peur c’est très mauvais

  5. Je suis persuadé que le traumatisme qu’ils ont vécu est à l’origine de cette sortie de route tant la pression psychologique a du être forte. En tout cas ce serait un de mes enfants je porterai plainte sur ce motif.

  6. Quel destin. Des jeunes personnes qui se tuent après avoir reçus des menaces de mort avec arme, une tragédie pour notre société. Toutes mes condoléances à leurs proches. Cette société est malade..

  7. La peur que ces jeunes gens ont dû ressentir lors du braquage est peut-être à l’origine de l’accident. Manque d’attention produit par le stress? Une bien triste fin !

  8. Ou peut-être simplement et malheureusement un endormissement au volant… S ils sortaient de discothèque, faire ensuite Montpellier jusqu’au lieu de l accident y en a pour au moins une heure trente de route…paix à eux

  9. Mais comment pouvez-vous dire qu’il n’y a aucun lien …?
    C’est évident que les gamins (19 ans !!!) ont eu la peur de leur vie et n’ont pas roulé ensuite en pleine quiétude !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *