Le Crès : un impressionnant nid de frelons asiatiques

Les riverains d’un coin champêtre proche du lac du Crès, à quelques kilomètres au nord-est de Montpellier ont eu une belle frayeur la semaine dernière, d’abord en apercevant un nombre anormal et inquiétant de frelons asiatiques survoler leurs habitations et leurs jardins, ensuite, en découvrant un nid impressionnant dans un arbre.

Les sapeurs-pompiers du Sdis 34 sont intervenus et ont utilisé la grande échelle pour détruire le nid avec l’attirail obligatoire pour mener ce genre d’opération spectaculaire. Ce nid de 50 cm sur 70 cm de diamètre recélait des milliers de redoutables frelons asiatiques. Selon nos informations, d’autres nids ont été détruits dans la commune voisine de Castelnau-le-Lez.

Risque mortel

Depuis quelques années, cet insecte prolifère dans l’Hérault, comme dans de nombreux départements du Grand Sud.  Il représente un véritable danger pour l’homme, car, en cas de piqûre, son venin neurotoxique est potentiellement mortel. Le décès est même foudroyant, car, selon l’endroit de la piqûre, il intervient dans les cinq minutes.

Ces dernières années, lors d’un marché à la brocante à Saint-Martin-de-Castillon, près d’Apt, dans le Vaucluse, une sexagénaire piquée au bas du cou par un frelon asiatique était morte dans les dix minutes, alors que pompiers et médecin étaient en route.

Un prédateur

Plus petit que le frelon européen, le frelon asiatique est un prédateur redoutable. L’insecte est reconnaissable à son abdomen noir, qui dispose d’un seul d’un seul segment jaune. Le frelon se nourrit des abeilles domestiques, mais peut aussi s’attaquer à l’homme, lorsqu’il se sent menacé.

Le frelon asiatique s’est développé en France à partir d’un seul nid, présent dans un container provenant d’Asie. Depuis, ces premiers insectes ont essaimé partout sur le territoire.

>> Le reportage au Crès

On distingue le nid de frelons asiatiques, à droite, dans l’arbre. Sa couleur est gris foncé. Photo Métropolitain.
Les pompiers ont utilisé la grande échelle. Photo Métropolitain.
Les riverains assistent à l’opération « destruction » des pompiers. Photo Métropolitain.

4 Comments

  1. les parents laissant leurs enfants pas très loin n’ont pas eu peur d’une éventuelle attaque des frelons lors de la destruction du nid ça vole et pique vite ces bébêtes

    1. Moi je pense même que les pompiers devraient monter la garde devant les arbres pour empêcher les frelons de faire leur nid…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *