Montpellier : prison avec sursis pour l’agresseur des sapeurs-pompiers

Métropolitain a évoqué ici l’agression dont ont été victimes les sapeurs-pompiers de la caserne Est de Marx Dormy -Millénaire-Montaubérou- à Montpellier, dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 août dernier, lors de l’arrivée d’une ambulance aux urgences du CHU Lapeyronie. La justice a tranché.

Ce mardi, le Sdis 34 indique que, « Suite à l’agression verbale et physique dont a été victime l’équipage du VSAV -véhicule de secours aux victimes-, du centre de secours de Marx Dormoy et pour laquelle le Service départemental d’incendie et de secours s’est constitué partie civile, le tribunal correctionnel de Montpellier a prononcé, lundi à l’encontre de l’agresseur la condamnation suivante :

L’auteur des faits qui durant la prise en charge de sa compagne a proféré à plusieurs reprises des menaces verbales et physiques sur l’équipage durant le transport et qui s’en est pris physiquement dans le sas des urgences à un des sapeurs-pompiers a été reconnu coupable des faits et condamné à six mois d’emprisonnement avec sursis simple et au versement d’une amende de 400€ pour dégradation légère d’un véhicule public.

Par ailleurs, au titre des dommages et intérêts il a également été condamné à verser :
o 400€ aux membres de l’équipage pour outrage à des agents publics ;
o 400€ pour menace à l’encontre d’un sapeur-pompier ;
o 800€ pour violence volontaire à l’encontre du sapeur-pompier qui a été victime des
coups ;
o L’euro symbolique au SDIS.

Les autorités départementales très sensibles à ce genre d’agression rappellent que toute agression physique ou verbale sur un agent du Sdis de l’Hérault dans l’exercice de ses fonctions fera l’objet d’un dépôt de plainte systématique et de l’octroi le cas échéant, de la protection fonctionnelle, de l’agent concerné. Elles tiennent également à remercier vivement les services de la police nationale ainsi que ceux de la justice pour leur réactivité au regard de la prise en compte de cette agression et du jugement prononcé.

Les sapeurs-pompiers de l’Hérault qu’ils soient volontaires ou professionnels, assurent chaque jour sur l’ensemble du territoire départemental des interventions difficiles et périlleuses en risquant leur vie pour sauver des vies.

Le Service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault réalise chaque année plus de 80’000 interventions, soit 1 toutes les 7 minutes sur le territoire départemental ou en renfort, et chaque année sur le plan national des sapeurs-pompiers sont blessés ou victimes du devoir en service commandé. Il est intolérable et inacceptable qu’ils soient en plus pris pour cible ou soient menacés sur le théâtre des opérations et dans l’exercice des missions qu’ils ont à accomplir ».

Le condamné a un délai pour faire appel de ce jugement.

1 Comment

  1. il s’agit d’une agression multiple et envers des soignants. … jugement très laxe « ne recommencez pas, hein ! Ce n’est pas bien »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *