Montpellier : les écoles publiques se (p)réparent pour la rentrée

Philippe Saurel a effectué ce mardi la traditionnelle visite de trois chantiers illustrant la politique volontariste de la ville pour ses écoles. En 2018, 7,8 M€ ont été consacrés à rénover, à différentes hauteurs, 83 des 124 écoles publiques. Et si cette matinée était consacrée au vaste dossier des travaux et constructions des groupes scolaires, le maire a prévenu : « Nous allons mettre le paquet sur la rentrée scolaire ».

Actions éducatives accompagnant la semaine de quatre jours et la restauration scolaire seront au programme prochainement ainsi que les inaugurations de l’école Germaine Richier (Ovalie), du self de l’école François Mitterrand (Malbosc) et d’un plateau sportif partagé entre les écoles Antoine Balard, Simon Bolivar, Pablo Néruda et Renaud (Mosson).

Montpellier : 124 écoles publiques, maternelles et élémentaires, réparties sur 73 sites, accueillent près de 22’000 élèves (8 505 maternelles et 13’460 élémentaires) accompagnés par 1 168 agents.

Des rénovations nécessaires

Une fois nos chères petites têtes blondes échappées des bancs de l’école, pas question de laisser les établissements en sommeil. Une nécessité pour garantir l’accueil des enfants et assurer le bon travail des personnels. D’autant que : « Certaines écoles ont bénéficié de travaux qui étaient en attente depuis 10 ans » selon Philippe Saurel. Si toutes les écoles ont subit des travaux de sécurité habituels, 83 écoles ont bénéficié de travaux de rénovations.

Toitures, menuiseries, peintures, sanitaires… avec huit chantiers plus importants représentants à eux seuls un investissement de 1,87 M €. À noter également l’enveloppe de 1,27 M€ consacrée à la sécurisation des écoles après celle de 2017 de 2,11 M€. D’autres mesures doivent encore être prises dans les années à venir. C’est pourquoi un budget pluriannuel de 5 M€ a été voté.

Rénovation importante pour l’entrée du groupe scolaire Delteil / Michelet © CN

Les travaux de rénovation peuvent prendre différentes formes. Au groupe scolaire Delteil / Michelet, les enfants ne reconnaîtront pas leur cantine entièrement transformée. La suppression de l’impressionnant puits de lumière permettra de compter 32 places supplémentaires. Salutaire d’autant que les élèves des écoles voisines Armstrong et Bon y sont accueillis. Ces deux établissement verront d’ailleurs la création d’un restaurant scolaire à la rentrée 2021.

Parmi les manques auxquels ces travaux doivent répondre, l’accessibilité est une des principales nécessités. À titre d’exemple, à l’école Garibaldi (Croix d’argent), un dispositif de signalisation a été installé dans les escaliers, des toilettes pour les personnes à mobilité réduite ont été créées et un appareil élévateur a été mis en place pour un montant de 202 000 €.

Ces appareils élévateurs s’installent plus facilement et sont moins coûteux qu’un ascenseur © CN

Ces travaux de mise en accessibilité de l’école s’inscrivent dans l’Agenda d’Aménagement Programmé qui prévoit depuis 2015 un planning de travaux concernant près de 450 établissements recevant du public. Un programme de 18 M € sur neuf ans qui a concerné cet été 18 établissements montpelliérains (crèche, gymnase, Maison pour tous…).

De nouveaux groupes scolaires

Afin de répondre à l’explosion démographique de la ville, et fustigeant régulièrement le manque d’anticipation de la précédente Municipalité, Philippe Saurel a inscrit la construction de onze établissements dans son mandat. À l’image du futur groupe scolaire Benoîte Groult (Malbosc) dont la livraison est prévue à la rentrée 2019. Un projet de 12,8 M€ qui comprendra 10 classes élémentaires, 5 classes maternelles et un restaurant scolaire. Situé le long de la rue de Puech Villa, cette nouvelle école, imaginée par les services de la ville, a été pensée en adéquation avec les enjeux environnementaux intégrant ainsi différents dispositifs comme l’installation de panneaux photovoltaïques ou un verger avec la plantation d’une centaine d’arbustes.

Chantier du groupe scolaire portant le nom de Benoite Groult, en hommage à la journaliste, écrivaine et militante, fondatrice d’un féminisme moderne © CN

En 2019 ouvrira également, le groupe scolaire Jeanne Moreau. Au coeur du futur quartier EAI, ce sont 15 classes pour l’école publique et 5 classes pour la Calendreta Lepic qui accueilleront les petites montpelliérains. Tout comme l’extension de l’école maternelle Pape Carpentier (Celleneuve) qui passera de 5 à 10 classes. Quatre autres établissements sont déjà programmés à raison d’une ouverture par an d’ici 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *