Cette nuit à Montpellier : quatre voitures incendiées

INFO MÉTROPOLITAIN. Quatre voitures qui étaient en stationnement ont brûlé dans la nuit de samedi à ce dimanche, dans les hauts de la Pompignane, un quartier périphérique Est à Montpellier, trois entièrement, la quatrième ayant été endommagée par les flammes sur le flanc droit.

L’alerte a été donnée vers 0h15 aux sapeurs-pompiers du Sdis 34. Jusqu’à leur arrivée, des flammes impressionnantes et des détonations causées par l’explosion des pneus ont retenti sur un petit parking sous des arbres, le long de la rue Louise Michel, juste à côté de la piscine Jean Taris.

Quelle origine ?

Quatre véhicules de particuliers demeurant dans cette cité des hauts de la Pompignane ont été touchées par les flammes, trois ont été entièrement carbonisées, la quatrième a eu un « coup de chaud » sur les portières droites et  à l’arrière droit.

Les policiers de la Sécurité publique du commissariat central étaient sur les lieux. Une enquête est en cours à la sûreté départementale de l’Hérault. La police technique et scientifique va s’attacher à isoler l’endroit du départ de l’incendie pour tenter de déterminer la cause : accidentelle ou criminelle.

Comme souvent pour chaque cas de feux de véhicules qui n’ont aucun témoin, comme c’est le cas cette nuit, les flammes partent d’une voiture en stationnement et se propagent aux mitoyennes.

Un feu d’artifice

Selon de nombreux habitants des hauts de la Pompignane, un feu d’artifice improvisé tiré par des inconnus dans le quartier, une demi-heure plus tôt. « Je dormais déjà, quand vers minuit, j’ai été réveillé par des tirs de fusées. J’ai pensé, tiens, c’est bizarre à cette heure là et dans ce secteur. De chez moi, j’ai effectivement aperçu un feu d’artifice qui n’a duré que trois ou quatre minutes », témoigne ce dimanche matin un résident du quartier du millénaire, autour du rond-point de Dell.

Une fusée a t-elle atterri sur une des voitures garée en contrebas, rue Louise Michel ? Mystère.

Actes de vandalisme

Reste que dans les résidences qui bordent la rue Louise Michel, les riverains dénoncent un climat d’insécurité permanent avec des vols dans les véhicules, les caves et les appartements, ainsi que des actes de vandalisme à répétition qui seraient l’oeuvre d’un groupe de jeunes oisifs.

Récemment, la piscine Jean Taris a été fermée deux jours après le sabotage d’installations techniques, après une intrusion nocturne.

L’intervention des sapeurs-pompiers cette nuit rue Louise Michel. Photo JMA. Métropolitain.
La quatrième voiture endommagée cette nuit à côté des trois autres calcinées. Photo JMA. Métropolitain.
Les trois voitures entièrement carbonisées cette nuit à la Pompignane. Photo JMA. Métropolitain.

 

2 Comments

  1. C’est toute la ville qui est gangrenée, Dans n’importe quel quartier les choses sont identiques,
    Il serait peut-être judicieux d’employer plus de policiers en civil qui se fondent au milieu des habitants, mais là , commence le rêve !,,,,Et encore une fois ceux sont des braves gens, pas très riches qui en pâtissent ,

  2. hahahaha ils font bruler la derniere generation de voiture ! bientot obsolete par un gouverne-menteur qui aide les riches en taxant les pauvres , un senic une 206 ect c’est la prime a la casse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *