Musiques du monde : 30’000 festivaliers ont fait la Fiest’A Sète

La 22e édition de Fiest’A Sète qui s’est achevée en fanfare avec Dirty Dozen Brass Band a connu un énorme succès : 30’000 festivaliers ont participé avec ferveur à toutes les manifestations confondues, selon un bilan des organisateurs qui pensent déjà au 23ème rendez-vous, l’été prochain.

En quelques chiffres Fiest’A Sète 2018 ce fut : 18 jours de festival, 10 lieux, 21 groupes des 4 coins du monde et de la région, soit plus de 200 artistes, 10 DJ’s, 6 escales musicales gratuites autour du Bassin de Thau et Sète, 7 soirées thématiques avec 2 artistes par soir au Théâtre de la Mer, 3 séances de cinéma, 4 tchatches musicales, 7 before à la plage, 1 marché aux disques vinyles, des expositions et des ateliers enfants avec la Petite Épicerie du MIAM.

Temps forts gratuits

Cette 22e édition a été marquée par de nombreux temps forts. Le festival a débuté avec les traditionnelles escales musicales à Poussan, Marseillan, Balaruc-les-Bains et Sète, avec une remarquable série de concerts gratuits ; de l’Éthiopie éternelle de notre groupe régional Ethioda au set endiablé des Maliens de Bamba Wassoulou Groove, en passant par l’étonnante pop turque de Derya Yildirim & Grup Simsek, l’African Salsa Orchestra et ¿Who’s The Cuban? honorant notre amour originel à la scène cubaine, Koko Dembele, légende du reggae malien, ou encore la création originaleMaa NGala célébrant la rencontre Sénégal / Venezuela. Sans oublier les incontournables rendez-vous à la plage avec Émile Omar et sa Tropical Discoteq, et la soirée Elektropik Mix de notre partenaire historique Radio Nova.

Magique Théâtre de la Mer

Le festival s’est ensuite tourné vers le magique Théâtre de la Mer, pour des soirées hautes en couleurs, avec vue plongeante sur la mer. La flamboyante diva colombienne Totó la Momposina a célébré dignement ses 78 ans en donnant un concert mémorable, précédée des trublions psychédéliques des Meridian Brothers. Kid Creole & the Coconuts a apporté de nouveau sa folie et son univers musical bigarré, à l’instar de Dee Dee Bridgewater, offrant une revue Memphis des plus alléchantes et généreuses.

Mahmoud Ahmed, Etenesh Wassié, Girma Bèyènè et Akale Wubé ont été réunis pour fêter les 20 ans du label Éthiopiques avec un concert puissant et majestueux. Zara McFarlane a séduit avec son groove, mélange de jazz, de soul et de sons jamaïcains, quand Mélanie de Biasio envoûtait l’audience de ses touches musicales délicates. Nous n’étions pas peu fiers d’accueillir en avant-première la reformation du mythique Maravillas de Mali & Mory Kanté, pour un show piquant et festif, chargé de souvenirs.

Nouvelle génération

N’oublions pas la nouvelle génération, encore une fois à l’honneur cette année, avec le génial percussionniste cubainPedrito Martinez, le représentant éclairé de la nouvelle scène éthiopienne Gili Yalo, la douceur jazz et la puissance soul de notre groupe régional Free River, le P-Funk détonnant des Horndogz et le puissant blues créole du trio Delgres, à l’avenir certain. Nous n’aurions pu rêver meilleure clôture que la folie contagieuse du Dirty Dozen Brass Band, emblématique fanfare de la Nouvelle-Orléans, soufflant une musique vertigineuse sur un public conquis.

« Le festival ne peut pas fonctionner sans ses partenaires : la Ville de Sète, la Région Occitanie -Pyrénées Méditerranée-, le Département de l’Hérault, Sète Agglopôle Méditerranée, des partenaires privés, les médias, les artistes, les bénévoles, les équipes professionnelles et surtout le public, pour sa fidélité, sa curiosité, ses moments de partage et son adhésion à ce projet associatif culturel, qui célèbre les musiques du monde depuis plus de 22 ans », soulignent les organisateurs, à l’heure de ce bilan.

>> Pratique : revivez le festival en images sur www.fiestasete.com, sur les pages FacebookInstagram et Twitter.

Un des groupes qui a enflammé le Théâtre de la Mer.
Grosse ambiance à Fiest’A Sète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *