Site archéologique d’Ambrussum : une découverte monumentale

Les fouilles archéologiques menées depuis le début de l’année sur le site archéologique d’Ambrussum à Villetelle sont en train de révéler, au sommet de la colline, une découverte qualifiée de monumentale, dans la torpeur de l’été : un vaste ensemble public composé d’une place dallée, bordée d’un portique et ouvert par une porte recouverte d’enduits peints et de plusieurs autres monuments, à vocation administrative et commerciale…

Voilà plus de 40 ans que les recherches archéologiques font avancer chaque année la connaissance que nous avons d’Ambrussum, dans le Lunellois, en limite de l’Hérault et du Gard. Les premières campagnes de ces fouilles, menées par Jean-Luc Fiches et ses équipes, pendant 40 ans, ont permis de révéler l’existence d’un oppidum gaulois plus tard romanisé, de près de six hectares, protégé par une enceinte massive.

Une basilique civile

Quelques maisons y ont été découvertes, une voie pavée traversant tout le village, ainsi qu’un bâtiment monumental interprété comme une basilique civile. Par la suite, les campagnes se sont concentrées au pied de la colline, permettant de révéler un lieu d’étape traversé par la célèbre Via Domitia, avec tous les services nécessaires pour les voyageurs : auberges, thermes, forge etc. Ambrussum s’était ainsi déjà positionné comme un site majeur pour la compréhension de la romanisation du sud de la Gaule. Toutefois, l’oppidum lui, est loin d’avoir révélé tous ses secrets… En effet, au sommet de la colline, il reste encore 95% du village à découvrir.

Le centre public de l’oppidum

Depuis 2016, Maxime Scrinzi (Docteur en Archéologie – Chercheur associé à l’UMR 5140 – Archéologie des Sociétés Méditerranéennes – Equipe TESAM) et son équipe, ont ainsi entrepris de fouiller le centre public de l’oppidum, afin de préciser l’organisation du village et surtout le statut de la ville à une période charnière de son histoire.

L’objectif était de savoir si la basilique, découverte lors des campagnes précédentes, s’insérait dans un centre monumental plus vaste. Après deux ans de décapage manuel de la zone, offrant peu de découvertes concrètes pour le public, l’année 2018 change la donne, puisque des moyens mécaniques ont pu être utilisés. Les murs ont été dégagés en profondeur, révélant un plan architectural précis nous permettant d’affirmer qu’Ambrussum était doté d’un véritable forum. Et ça, c’est nouveau.

Aux abords de cet ensemble, des tronçons de voies secondaires ont également été mis au jour, permettant d’approfondir la connaissance du réseau viaire de la ville. En cette période estivale, on peut visiter le site et ainsi découvrir les nouveautés sorties de terre et qualifiées de monumentales.

Le Pays de Lunel

Le Pays de Lunel est un territoire de 49’000 habitants, à mi-chemin entre Nîmes et Montpellier dans l’Hérault. Il est composé de quinze communes -dont Villetelle où se trouve le site archéologique d »Ambrussum- avec au nord des villages de garrigue et de vigne, et au Sud une plaine de maraichage et des étangs caractéristiques de la petite Camargue.
Sa ville centrale, Lunel, recense à elle seule 25’000 habitants. Ce territoire fortement ancré dans son histoire et ses traditions offre à ses visiteurs une palette d’activités très riche. Des villages languedociens où il fait bon s’arrêter, des musées consacrés à la bibliophilie ou à l’archéologie, un pôle oenotouristique ou déguster le fameux muscat de Lunel. Qu’il soit naturel, historique ou patrimonial, le patrimoine de Lunel enchante par sa richesse et sa diversité.

3 Comments

    1. Bonjour, il y a quelques bénévoles sur le site, mais la plupart des personnes qui travaillent sur ce chantier sont des archéologues professionnels et des étudiants en archéologie. Ceci dit, vous pouvez aller vous présenter sur le site et demander à parler à monsieur Scrimzi, pilote du chantier.

      Le service communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *