Montpellier : autopsie après le décès d’un jeune toxicomane

INFO MÉTROPOLITAIN. Un obstacle médico-légal a été dressé jeudi soir par un médecin, après le décès d’un Montpelliérain âgé de 30 ans, découvert allongé sur les rails du tramway, entre les stations de Moularès-Hôtel de Ville et de Place Carnot, à Montpellier. Une autopsie a été ordonnée par le parquet de Montpellier et sera pratiquée la semaine prochaine à l’Institut médico-légal du CHU Lapeyronie. La victime présentait une plaie à la tête.

Hier, vers 21h. un traminot a donné l’alerte en apercevant un homme qui rampait sur les rails du tramway. Puis, il a perdu connaissance non loin de la station des Rives du Lez, à la hauteur de la rue des Droits de l’Homme, dans le quartier d’Antigone.  Le conducteur de la rame a donné l’alerte aussitôt. La victime n’a pas été happé par une rame du tramway, même si elle présentait une plaie à la tête.

À l’arrivée des sapeurs-pompiers, de médecins du Sdis 34 et du Smur-Samu 34, le jeune homme qui était en arrêt cardio-respiratoire n’a pas pu être réanimée. Durant l’intervention des services de secours avec des massages cardiaques prodigués pendant une heure, le trafic du tramway a été coupé sur les lignes 3 et 4.

Chute sur la tête

Les policiers de la Sécurité publique du commissariat central sont intervenus et sont chargés de l’enquête. Ce vendredi matin, ils ont établi que le trentenaire qui avait oublié les clés de la résidence de la rue des Droits de l’homme où il habite a voulu escalader le balcon pour pénétrer dans son appartement situé au rez-de-chaussée, mais qu’il aurait fait une violente chute sur la tête, d’une faible hauteur. Blessé grièvement pourtant, il aurait réussi à se traîner jusque sur les rails du tramway pour qu’on vienne lui porter secours, avant de succomber.

L’autopsie déterminera les causes de son décès. Le trentenaire était connu pour être un toxicomane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *