Béziers : sept ans de prison pour le pédophile, parrain des enfants

Un père de famille âgé de 38 ans, a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Béziers à sept ans de prison ferme pour pédophilie. Résidant chez ses parents à Valras-Plage lors de son arrestation l’année dernière, il était jugé pour agressions sexuelles sur enfants de moins de 15 ans et tentative de corruption de mineurs. Il était le parrain des jeunes enfants. Les faits se sont produits dans l’Oise, entre 2009 et 2017.

Les trois enfants qui ont été abusés pendant quatre ans étaient des jumeaux âgés de 2 ans et leur sœur de 6 ans. Inconnu de la justice lors de son arrestation, il était également poursuivi hier pour détention d’images pédopornographiques pour avoir partagé sur Internet une trentaine de photos de sa propre filleule, filmée sous la douche. Il avait un équipement très sophistiqué pour assouvir ses pulsions : casquette espion et lunettes caméra.

Un parrain insoupçonnable

Lors du procès hier, il a été révélé que sur des sites pédophiles étrangers, ce père de famille trentenaire était connu des internautes ayant le même penchant, où il s’était donné un rôle : expliquer comment convaincre des enfants de passer à l’acte. Comment ne pas brusquer l’enfant pour lui donner l’impression de la normalité des actes. L’audience a attesté par ailleurs que le prévenu avait filmé des enfants sur des plages.

Ce père de famille insoupçonnable était un ami de la famille des trois jeunes enfants, au pont qu’il était leur parrain…Bref, les parents ne pouvaient pas se douter que le loup était dans la bergerie, comme on dit. Les attouchements se sont produits alors qu’ils étaient à proximité dans la maison.

« Je suis un monstre »

Au cours de l’enquête, les gendarmes de la compagnie de Béziers ont découvert sur ses nombreux disques durs une quantité impressionnante de photos et vidéos de mortalité violente.

Jeudi, devant les juges du tribunal correctionnel de Béziers, le trentenaire a reconnu les faits :  « J’ai honte. Je suis un monstre ». Le procureur de la République de Béziers a requis huit ans de prison ferme, sur les dix ans prévus par la loi. Le pédophile présumé a écopé de sept ans d’emprisonnement. Et il est reparti en prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *