Montpellier : sur fond de polémique politicienne, Saint-Roch célébré avec ferveur

Les célébrations des fêtes de Saint-Roch se sont achevées ce jeudi avec le cortège des reliques et de la statue du saint patron de Montpellier et les traditionnelles bénédictions de la ville, des habitants et des animaux de compagnie. Celles de 2019, année internationales, s’annoncent « lumineuses » avec la participation de délégations italiennes, portugaises et espagnoles.

« La fête de tous les Montpelliérains »

Si la polémique politicienne a été un préambule où les différents acteurs n’ont pas brillé par les arguments de leurs attaques et de leurs défenses, la ferveur des adeptes de l’un des plus célèbres enfants de la ville à travers le monde était une nouvelle fois au rendez-vous. Anne-Marie Conte-Privat, fondatrice de l’association internationale Saint-Roch de Montpellier, a bien rappelé l’ancrage de ces festivités : « Quelque soit la municipalité, nous avons toujours eu leur soutien car Saint-Roch est notre patrimoine (…) C’est la fête de tous les Montpelliérains ».

Et Philippe Saurel de prévenir : « À chaque fois que quelqu’un voudra toucher à ces traditions, il faudra qu’il me passe sur le corps ». Sans doute aussi sur celui de fervents pratiquants catholiques, parfois avec une conception radicale de la religion, voir sur celui de personnes idéologiquement opposées à la pensée du maire de Montpellier.

2019, année internationale

Si les fêtes de Saint-Roch ne méritent pas une polémique et doivent être respectées, il n’en demeure pas moins que, dans ses années ordinaires, elles gardent une trop forte connotation religieuse pour assumer qu’il s’agit de fêtes laïques. En gardant en tête, les difficultés que représentent leur organisation par les bénévoles de l’association internationale Saint-Roch de Montpellier avec l’appui du Diocèse et le soutien logistique de la Municipalité.

Défenseur du rayonnement international de Saint-Roch au delà du domaine religieux, Philippe Saurel, entouré de ses adjoints faisant corps et portant leur écharpe tricolore comme les confréries honorent leurs blasons, tente de convaincre en souhaitant un joyeux anniversaire à Madonna et en rappelant que la chanteuse avait prénommé son fils Rocco.

De manière plus convaincante, les promesses de « fêtes lumineuses en 2019 » avec des événements culturels, musicaux et la présence des lanceurs de drapeaux italiens comme l’an passé, devraient leur donner un attrait patrimonial plus important, sans enlever le caractère religieux et le folklore qui l’entoure, pour en faire de vraies fêtes de Saint-Roch pour tous.

Le cortège en photos :

2 Comments

  1. Saint Roch est célèbre pour avoir soigné et guéri de nombreux pestiférés, ce qui est digne d’éloges.
    Mais une fête religieuse NE PEUT PAS être la fête de tous les citoyens de Montpellier. Donc les élus municipaux ont eu tort de participer avec leur écharpe tricolore à une manifestation religieuse. Que font-ils de la loi de 1905 ? Que font-ils de leurs électeurs non-catholiques ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *