Classement de Shanghai : l’Université de Montpellier au Top

Le classement de Shanghai est publié chaque année par l’Université Jiao Tong de Shanghai, en Chine. Il constitue une des référencedans le monde universitaire. Cette année encore, l’Université de Montpellier -UM- se place dans le Top 300 des meilleures universités au monde.

Ce classement concerne chaque année plus de 1 200 universités et seuls les résultats des 500 premières sont publiés. Elles sont classées selon six critères, notamment la renommée des anciens élèves et des professeurs -nombre de prix Nobel et de médailles Fields- et le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline.

Au-delà de la centième place, le classement de Shanghai fonctionne par tranche de 100 jusqu’à la 500e position, qui clôt le palmarès. Comme l’année dernière, l’Université de Montpellier conserve sa place dans le top 300 des meilleures universitéau monde.

L’UM première au classement de Reuters

Si on regrette souvent le manque de visibilité des universités françaises dans les classements internationaux, Philippe Augé, le président de l’UM  rappelle que, « le classement de Shanghai n’est pas le seul classement des universités qui fait foi. De nombreux autres classements se distinguent par les critères pris en compte. Cette année par exemple, l’Université de Montpellier s’est placée première université française au classement de Reuters, 5e université française au classement de Leiden ou encore 7e au classement des plus jeunes universités innovantes, Times Higher Education Young University Rankings ».

Le classement de Shanghai publié mardi donne une vision globale des établissements, et il complète par exemple le classement « par disciplines » dévoilé au mois de juillet.

UM première mondiale en écologie

L’UM est, par ailleurs, la première université mondiale en écologie au sein du classement de Shanghai. Une reconnaissance du travail de ses enseignants-chercheurs dans le domaine de la protection de l’environnement. Les universités américaines, britanniques et chinoises dominent le réputé classement de Shanghai -Shanghai Ranking- dont l’édition 2018 est en ligne le 17, mais une Fac française se distingue. Devant Oxford, Berkeley, ou encore l’Imperial College de Londres, l’Université de Montpellier figure en effet sur la première place du podium dans le domaine « écologie ».

Les critères retenus depuis 2003 par l’Université de Jiao Tong de Shanghai pour établir son palmarès -par disciplines, dans 54 secteurs, parmi 4 000 établissements du supérieur sont : la qualité de l’enseignement et de l’institution (nombre de prix et de citations des chercheurs), le nombre de publications, et la performance académique au regard de la taille de l’institution. L’université de Montpellier décroche ainsi la première place au monde pour ses recherches sur l’écologie – devançant celle d’Oxford de 10 points.

Grâce au projet Muse

Lors du classement 2017, elle avait déjà été distinguée sur la deuxième marche du podium, notamment en raison de son projet Muse -Montpellier Université d’Excellence-, dont le but est depuis 2016 de créer une université d’excellence et de renommée internationale dans le domaine des sciences du vivant et de l’environnement – et dont la protection de l’environnement est l’un des trois piliers, avec la sécurité alimentaire et la santé.

Muse réunit dix organismes de recherche et plus de 700 enseignants-chercheurs, dans les domaines de l’agriculture, de l’environnement et de la santé.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *