Montpellier : on fête Saint-Roch, patron de tous les pèlerins

Les traditionnelles fêtes de la Saint-Roch, à Montpellier auront leu ce mercredi 15 et jeudi 16 août. Les ultimes préparatifs se déroulent tambour battant. Ainsi, dans la semaine, Philippe Saurel, maire de Montpellier, président de la métropole a longuement rencontré la présidente de l’Association Internationale Saint-Roch, Anne-Marie Conte-Privat et les membres très actifs en cette période estivale, sur la terrasse de la pâtisserie Le Menzel, au 17 du boulevard Ledru-Rollin, en haut du Jeu-de-Paume.

Deux temps forts : l’inauguration de la nouvelle horloge, au sanctuaire Saint-Roch et le défilé en ville, derrière la statue de Saint-Roch.

Fête identitaire

La Saint-Roch est une fête identitaire montpelliéraine, de sa tradition et de son histoire. Montpellier fête son fils le plus illustre, le plus connu au monde au-delà de tous les clivages et de toutes les appartenances,souvent liées aux rencontres internationales.

Ces rencontres créent des liens entre les nombreux points dans le monde, où flotte la bannière de Roch de Montpellier. Collectivement, l’Association Internationale Saint-Roch de Montpellier cherche à promouvoir une plus grande connaissance du patrimoine, de la culture et du développement de nos villes, régions, pays, en encourageant leurs découvertes éclairées.

L’Association Internationale créée en 1995

Créée en juin 1995, l’Association Internationale Saint-Roch de Montpellier  est ouverte à tous ceux concernés par saint Roch de Montpellier, quelle que soit leur motivation : Pour son message évangélique, l’exemple qu’il est pour l’homme contemporain, la place qu’il a occupé au Moyen Âge, celle qu’il occupe aujourd’hui en tant que saint patron des pèlerins, celle qui lui revient dans sa ville. et la notoriété qu’il donne à cette dernière.

Trait d’union entre les villes, les confréries, les associations, les corporations et tous groupements s’intéressant au saint Montpelliérain. Elle a fait de Montpellier l’épicentre du rayonnement de saint Roch. Cette année les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France fêtent le 20e anniversaire de leur inscription au patrimoine mondial de l’Unesco, fêter saint Roch, saint Patron de tous les pèlerins revêt une résonance toute particulière.

Un grand saint

Une des figures les plus attachantes du XIVème siècle est un jeune laïc du nom de Roch, natif de Montpellier, n’ayant laissé ni parole ni écrit, qui dès sa mort, fut invoqué comme un grand saint. Originaire d’une famille de notables montpelliérains, devenu orphelin à 17 ans, riche et instruit, il distribue sa fortune aux pauvres et quitte tout pour prendre l’habit et le bourdon de pèlerin pour Rome.

Il consacre alors le reste de sa vie aux plus déshérités et aux désespérés, soigne les pestiférés, multiplie les miracles. Pris pour un espion sur le chemin du retour il est jeté au cachot à Voghera en Italie. Honorant son vœu d’anonymat, il ne révélera son nom qu’à sa mort survenu le 16 août 1379. La ferveur populaire en fit immédiatement un grand saint parmi les plus vénérés de la chrétienté.

Saint protecteur et guérisseur

Saint Roch de Montpellier, Saint protecteur et guérisseur de la peste, patron de tous les pèlerins, des animaux et des végétaux, et d’innombrables corporations a suscité des centaines d’ouvrages et la plus grande représentation d’un saint dans l’art cultuel et populaire, parmi laquelle des centaines de chefs-d’œuvre.

Patrimoine de l’humanité, figure moderne et charismatique délivrant un message universel de fraternité, de générosité et d’espérance, exemple pour l’homme contemporain, il continue de susciter l’émotion populaire et fait l’unanimité. De nos jours, son culte a une dimension internationale.

Pèlerinage que ce soit pour Jérusalem, pour Rome, pour Saint-Jacques-de-Compostelle, à chaque fois il s’agit de se rendre sur le tombeau du Christ, celui de Saint-Pierre ou celui de Saint Jacques le majeur, le frère de saint Jean l’évangéliste. On loge dans des hôtels Dieu, les hostelleries, auberges ou dans des monastères, au Moyen Âge on voyage soit pour ses affaires soit pour Dieu. Et ces voyages ne sont pas dénués de visite du lieu et de curiosité.

Protections

À chaque fois, le pèlerin se met sous la protection soit de Saint-Jacques, soit de Saint-Pierre, soit du Christ. Ces protections sont liées à un lieu et tous se mettent sous le patronage de l’exemple à suivre. De celui qui est le pèlerin de l’absolu. Et c’est un laïc comme la grande majorité des personnes qui se mettent en chemin. Saint Roch est le patron de tous les pèlerins, quel que soit leur destination. Et cela très rapidement après sa mort; Cela perdure de nos jours.

>> À noter que, à Compostelle les pèlerins sont, en espagnol, des peregrinos. Est apparu dernièrement le qualificatif de turigrino pour désigner ceux qui sont plus « touristes » que « pèlerins »… alors, nous, nous sommes des tourilerins?

Le programme complet

Mercredi 15 août à la Basilique Notre-Dame des Tables :

  • 20h30 : cérémonie mariale présidée par Monseigneur Pierre-Marie Carré.
  • 21h : cortège procession mariale aux flambeaux, avec la statue antique de Notre-Dame, de la Basilique à l’Esplanade Charles-de-Gaulle par la rue des Ecoles Centrales, la rue Girard, puis l’allée Paul-Boulet et l’allée Jean-de-Lattre-de-Tassigny.
  • 21h30 : final devant le Corum

Jeudi 16 août au sanctuaire Saint-Roch :

  • 08h30 : première messe présidée par le Père Michel Plagniol
  • 10h30 : messe solennelle présidée par Monseigneur Pierre Debergé, membre de la Commission Biblique Pontificale, Directeur du Centre Universitaire Guilhem de Gellone.
    Animation des chants : Simon Juan, chef du Chœur de la Cathédrale
  • 12h00 : inauguration de la nouvelle horloge, prière de l’Angelus
  • 12h30 : apéritif offert à tous par la mairie de Montpellier dans le Square Dominique-Bagouet
  • 14h30 : visite guidée par l’Office du Tourisme de Montpellier en français (réservation au 04 67 60 60 60)
  • 15h00 : conférence de Monseigneur Pierre Debergé
  • 15h45 : temps d’intériorisation soutenu par l’orgue
  • 16h00 : témoignage de Xavier Narcisse qui a vécu une année à Cap Mission, Ecole de l’Evangile fondée par Monseigneur Pierre-Marie Carré et le Père René-Luc Giran
  • 17h00 : célébration vespérale
  • 17h15 : cortège en ville avec la statue de Saint Roch et ses reliques, en présence des personnalités de la Ville et de l’Association Internationale Saint-Roch de Montpellier.
  • 17h45 : (devant le Sanctuaire) : Prise de paroles, bénédiction de la ville et de ses habitants, bénédiction des animaux de compagnie en souvenir du chien de Saint Roch, bénédiction et distribution des petits pains et partage des fleurs
  • 19h30 : fermeture du Sanctuaire Saint-Roch.

 

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *