Feria de Béziers : un commissariat de police européen

La 50ème Feria de Béziers qui a commencé hier en fi d’après-midi et qui va s’achever mercredi, le 15 août au bout de la nuit, est placée sous haute surveillance. Des chiens policiers spécialisés en détection d’armes et d’explosifs inspectent les arènes et les abords, plan Vigipirate élevé au maximum oblige, des zones sont réservées aux piétons, les véhicules y sont interdits, des patrouilles pédestres sont organisées par la Sécurité publique, les CRS et la police municipale, tandis que des secteurs sont discrètement surveillés par des policiers d’élite, notamment ceux de l’antenne de Montpellier du RAID.

Des contrôles routiers vont avoir lieu sur réquisition du procureur de la République de Béziers, avec une mobilisation de policiers et de gendarmes en des points stratégiques. Un conseil : faites la fête, éclatez vous dans les bodegas et autres lieux festifs, mais, ne prenez pas le volant en état d’ivresse.

Un commissariat européen

À l’occasion de cette Féria qui va drainer plus de 700’000 aficionados et teufeurs, le commissaire divisionnaire Benoît Desmartin, à la tête du commissariat de police de la circonscription de Béziers, a mis en place un commissariat européen.

Une première originale très pratique, avec notamment une policière espagnole, puisque des milliers de Catalans notamment restent fidèles au rendez-vous biterrois. Des policiers parlent également d’autres langues.

Un PC de sécurité pour gérer les alertes et un poste médical avancé -PMA- avec des pompiers, des infirmiers, des médecins du Sdis 34 et des médecins du Samu 34, ainsi que le renfort de la Protection civile et de la Croix Rouge Française musclent le dispositif préventif et d’intervention.

Au PC de police de la Feria de Béziers. Photo DDSP 34
Policiers et pompiers mobilisés.Photo DDSP 34.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *