Feria de Boujan-sur-Libron : six policiers blessés

Six policiers de la Sécurité publique du commissariat de Béziers ont été blessés, dans la nuit de vendredi à ce samedi, après la clôture de la feria de Boujan-sur-Libron. Vers 2h, les policiers déployés sur l’événement ont ordonné à des individus en état d’ivresse de quitter les lieux.

Trois d’entre-eux ont refusé et après avoir outragé les gardiens de la paix les ont physiquement blessés. Les agresseurs ont été rejoints par d’autres fêtards, également éméchés. Les policiers ont été frappés à coups de pied et de poing. Il a fallu l’intervention de renforts dépêchés de Béziers pour ramener le calme.

Véhicules de police endommagés

Selon nos informations, les véhicules de la police nationale ont été vandalisés et sont endommagés. Par ailleurs, un Héraultais a été victime d’une violente agression crapuleuse, cette nuit : il a été dépouillé de ses biens et sérieusement blessé pour s’être défendu. Il a été hospitalisé.

Les trois premiers auteurs présumés des violences volontaires sur les six policiers ont été interpellés et placés en garde à vue.

Le syndicat Unité SGP Police-FO condamne ces actes

« Ces nouvelles agressions contre les forces de l’ordre montrent que certains individus irrespectueux de l’autorité de l’Etat, ne viennent que pour chercher l’affrontement avec les policiers, c’est intolérable, cela ne peut plus continuer de la sorte », déclare Stéphane Navarro, responsable départemental du syndicat Unité SGP Police-FO, qui condamne avec fermeté les actes qui se sont déroulés cette nuit, à la fermeture de la fête votive à Boujan-sur-Libron, « où six de nos collègues ont été blessés ».

Il déplore que, « une nouvelle fois, des individus ont profité de l’organisation de manifestations pour en découdre et agresser physiquement les forces de l’ordre alors qu’ils étaient invités à rentrer chez à l’issue de la fête. Trois individus ont été interpelés. Pour le syndicat, de tes actes sont inadmissibles et tous les moyens doivent être mise en œuvre pour identifier et interpeller tous les auteurs de ces violences et/ou de voies de faits. Unité SGP Police-FO estime que toutes les agressions à l’encontre des policiers doivent être très sévèrement punies afin de mettre hors d’état de nuire ceux qui portent atteinte à l’autorité de l’Etat et par conséquent à la sécurité de l’ensemble des français. C’est seulement en envoyant un signal fort qu’on arrivera à respecter les services de l’Etat. On réaffirme son total soutien à l’ensemble des policiers qui, malgré l’augmentation des violences dont ils sont l’objet, continuent d’exercer leur métier avec un professionnalisme sans faille, un courage et une abnégation au service du citoyen. On souhaite un prompt rétablissement à nos collègues blessés ».

3 Comments

  1. Pourquoi toujours s en prendre aux forces de l ordres .ils sont la pour nous protéger et des guignols s en prennent a eux .C et intolérables. Que risques ces guignols..du sursis. ….et recommencer. Bon rétablissement au policiers blesser .que dieu vous proteges.

  2. J’habite à Boujan. Contrairement à ce qu’annonce le maire de la commune sur France Bleue, ce n’est pas la première fois que des bagarres éclatent à la fin de la corrida. Plusieurs fois, des individus sous l’emprise de l’alcool ou de substances illicites se sont battus dans la rue sous mes fenêtres, y compris cette nuit, au lendemain des faits que vous avez relatés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *