French Tech : 1,35 M€ pour Move in Med

Basée à Baillargues, la startup Move in Med créée à l’été 2016 par Sylvie Boichot et Sophie Gendrault a bouclé  sa 2ème levée de fonds en décembre dernier.

Accompagnée par le BIC de Montpellier et issue du MIS (Montpellier Institut du Sein), la medtech Move in Med développe une plateforme proposant des outils digitaux et des services innovants pour les professionnels de santé afin de faciliter la coordination du parcours de soins des patients atteints de maladies chroniques…

Devenir N°1 de la coordination des soins 

La jeune société en plein développement (10 salariés et 300’000 € de CA en 2016, 10 personnes et 500’000 € visés en 2018) proposait au départ une plateforme permettant aux professionnels d’accéder aux données médicales de leurs patientes, d’échanger leurs informations et d’offrir aux femmes atteintes d’un cancer du sein un parcours de soins coordonné… Mais, sous l’impulsion de ses deux dirigeantes, la startup s’est tournée vers d’autres maladies chroniques pour devenir le N°1 de la coordination des soins en France.

Le soutien des investisseurs régionaux

Aujourd’hui, la startup met à disposition des professionnels de santé et des établissements de soins, des services et des solutions e-santé pour fluidifier les parcours de soins de patients atteints de maladies chroniques. Après un premier tour de table de 260 000 €, Move ind Med a finalisé l’hiver dernier une seconde levée de fonds auprès d’investisseurs régionaux (dont Irid Soridec, Sofilaro, Inn’Vest PME Occitanie et Aelis Innovation) pour, notamment, accélérer sur son développement commercial.

4 000 patients suivies aujourd’hui

« Actuellement, Move in Med travaille avec une vingtaine d’équipes médicales, des établissements de santé aux ARS, et traite les données de plus de 4 000 patients », précise Sylvie Boichot qui confirme que la startup compte profiter de cette levée de fonds pour booster son activité : « Nous prévoyons de recruter quatre personnes au service commercial. Move in Med est une startup avec une croissance maitrisée et nous commercialisons depuis le début, ce qui est rare et nous visons au moins 450 000 € de CA cette année ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *