CHU de Montpellier : un scope volé aux sapeurs-pompiers

INFO MÉTROPOLITAIN. Mauvaise surprise pour l’équipage du véhicule de secours léger médicalisé -Vlsm- de la caserne des sapeurs-pompiers Jean Guizonnier -Mosson-Paillade, vendredi : le scope a été volé dans le véhicule qui avait accompagné une ambulance -VSAV, véhicule de secours aux victimes- aux urgences du CHU Lapeyronie.

Le Vlsm avait été laissé en stationnement sur la plateforme des urgences, en attendant le retour du conducteur, un sapeur-pompier du Sdis 34 et de l’infirmier ou du médecin. Entre-temps, sans témoin direct, le scope d’une valeur de 20’000 euros a disparu. Cet appareil est indispensable sur des secours à personnes dans un état grave.

Une plainte a été déposée au commissariat central de Montpellier. Les policiers ont notamment saisi les bandes de la vidéosurveillance installées sur le site des urgences du CHU Lapeyronie.

Ces dernières années, des trafics d’appareils médicaux comme les stéthoscopes et les scopes à destination d’hôpitaux et de cliniques des pays du Maghreb ont été démantelés, dont deux à Montpellier.

Un écran télé

Dans le jargon médical moderne on dit souvent scoper le malade ou encore monitorer (monitoring). Le scope ou moniteur est un écran télé qui permet de suivre en permanence les paramètres vitaux comme le rythme cardiaque, le pouls, le taux d’oxygène dans le sang (saturation en O2), la tension artérielle ou encore la température. Il est relié au patient par des électrodes. En cas de trouble du rythme par exemple, l’appareil déclenche une alarme visuelle et sonore.

Actuellement ces scopes sont plus sophistiqués : taille de plus en plus petite, transmission de l’affichage à distance par Bluetooth, enregistrement des paramètres sur papier, etc.

Les infirmiers et médecins des sapeurs-pompiers, ainsi que les urgentistes du Smur-Samu utilisent toujours des scopes à batterie et couplés à un défibrillateur permettant de choquer le patient en cas d’arrêt cardiaque par FV ou troubles graves du rythme.

Scope.

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *