Vendanges : baisse en Languedoc et en Roussillon à cause du mildiou

La préfecture de Région Occitanie fait le point sur les prévisions des vendanges 2018 pour le bassin viticole du Languedoc et du Roussillon. Une légère baisse de la production est prévue, en partie à cause du mildiou.

Les prévisions de la préfecture régionale confirment que l’élément le plus marquant de vendanges 2018, à ce stade, est « la pression inédite du mildiou ». Les services de l’Etat évoquent en effet sans détours, pour leurs prévisions, « une épidémie généralisée au vignoble et d’une virulence hors norme ».

Jusqu’à des pertes totales

Le phénomène s’expliquerait avant-tout par une météo capricieuse. Dans un premier temps, les précipitations de l’hiver et du printemps ont permis une très bonne recharge hydrique des sols dans l’ensemble des vignobles… Mais les précipitations orageuses qui se sont succédées à partir de la floraison, et encore très récemment (la grêle a notamment ravagé l’ouest audois les 3 et 16 juillet), combinées avec l’arrivée de températures plus élevées, ont généré une pression de mildiou extrêmement forte : « La maladie a pu être contenue dans la majorité des situations mais les dégâts sont notables, avec une forte hétérogénéité d’intensité allant jusqu’à des pertes totales », précise la préfecture à Toulouse.

12,4 Mhl, légèrement en dessous des moyennes

Même si le soleil a repris sa place estivale et s’est durablement installé sur le vignoble du Languedoc-Roussillon, la préfecture rappelle que « l’inquiétude demeure car le mildiou reste manifestement actif dans de nombreux secteurs, sur les cépages les plus sensibles ».

Dans ce contexte, la préfecture, qui évoque un potentiel initial prometteur érodé par les dégâts du mildiou, livre une première estimation du volume de récolte à la baisse. Celui-ci s’établirait à 12,4 Mhl, légèrement en dessous de la moyenne des 5 dernières récoltes.

>> Bilan des vendanges en millions d’hectolitres
2013 : 13,58
2014 : 12,71
2015 : 13,65
2016 : 12,36
2017 : 10,44
2018 (prévisions) : 12,40

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *