Intrasense, Bio-Uv, Matooma : les news French Tech

>> Intrasense dévoile la nouvelle version de Myrian®
A l’occasion du salon chinois CHIMA, qui s’est tenu du 12 au 15 juillet 2018 à Guiyang, le spécialiste montpelliérain des solutions logicielles d’imagerie médicale, Intrasense (une cinquantaine de salariés sur le Millénaire) a annoncé le lancement mondial de la nouvelle version de Myrian®, sa plateforme logicielle. Myrian® 2.4 intègre de nouveaux outils de diagnostic exclusifs, destinés notamment au sein et au colon. Désormais accessibles en « full-web », ces outils sont parfaitement intégrables dans tous les systèmes d’information de santé. « Ce salon dédié au marché chinois, un marché au potentiel considérable, nous a permis de rencontrer les acteurs chinois des systèmes de santé », rappelle Philippe Michelon, Directeur Produit d’Intrasense qui mise, pour l’avenir de l’entreprise montpelliéraine, sur la montée en puissance du marché asiatique.

>> BIO-UV, signatures de commandes majeures pour Bio-SEA
Le spécialiste héraultais des systèmes de désinfection de l’eau par ultraviolets annonce la signature de deux contrats majeurs avec CMA-CGM, 3ème armateur mondial, pour la fourniture de son système BIO-SEA de traitement d’eau de ballast pour 17 navires de sa flotte.

Introduit sur Euronext Growth depuis le 10 juillet dernier, BIO-UV Group (60 collaborateurs et 10,2 M€ de CA en 2017) avait annoncé à cette occasion son ambition, grâce au marché du traitement des eaux de ballast d’atteindre dès 2022 un chiffre d’affaires de 40 M€, soit une multiplication par 4 de son chiffre d’affaires 2017.

>> Matooma confirme sa croissance spectaculaire

Pour les dirigeants de Matooma (Frédéric Salles à gauche), l’heure est au déploiement international et au renforcement des effectifs à Montpellier

Matooma, la scale-up européenne spécialisée dans les services IoT/M2M et les solutions de connexion par carte SIM (47 collaborateurs et 8 M€ prévus en 2017) confirme « un taux de croissance impressionnant » selon son dirigeant, Frédéric Salles : « L’entreprise court en tête du peloton dans le domaine de la sécurité des biens et des personnes, tant en termes de part de marché que de cartes SIM ». Ainsi, après la récente annonce de son développement dans 5 pays européens, Matooma recrute dès à présente une quinzaine de nouveaux talents à Montpellier et confirme son ambition d’atteindre 11 M€ de Ca en 2018.

Frédéric Salles en profite pour rappeler que Matooma vient d’agrandir ses locaux de 300 m2, pour une surface totale désormais portée à 900 m2 : « Enfin, je suis fier d’annoncer que Matooma a été labellisée Happy at Work, une reconnaissance basée uniquement sur l’avis des collaborateurs et qui récompense les organisations dans lesquelles les salariés sont les plus motivés et les plus heureux », conclut le dirigeant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *