Saint-Jean-de-Védas : l’incendie d’un garage automobile était criminel

L’incendie du garage automobile à l’enseigne Auto Transfert, 35 route de Béziers à Saint-Jean-de-Védas en mars 2017 était criminel. Après seize mois d’enquête, les gendarmes de la compagnie de Castelnau-le-Lez ont élucidé cette affaire, avec l’arrestation des deux auteurs présumés.

Une nuit de mars 2017, les sapeurs-pompiers du Sdis 34 et les gendarmes avaient été appelés sur un incendie au garage Auto Transfert, où des véhicules brûlaient dans le garage professionnel. Les constatations des techniciens de la cellule d’identification criminelle du groupement de gendarmerie de l’Hérault avaient conclu à une origine criminelle.

Des cambrioleurs avaient mis le feu volontairement ou involontairement -avec un chalumeau ?- pour voler du matériel professionnel pour un préjudice de 30’000 euros. Grâce aux investigations minutieuses menées conjointement par la brigade de recherches de Castelnau-le-Lez et la brigade territoriale de Saint-Jean-de-Védas, trois suspects ont été identifiés, avant que l’un d’eux soit mis hors de cause. L’hypothèse d’une vengeance des deux suspects envers le gérant d’Auto Transfert est privilégiée.

Un an de prison ferme

Des objets dérobés sur place dans ce garage automobile ont été retrouvés chez les deux autres suspects, lors des perquisitions. Ils ont été placés en garde à vue et à l’issue, ils ont été jugés en comparution immédiate lundi devant le tribunal correctionnel de Montpellier et condamnés à deux ans de prison, dont un avec sursis.

Les deux voleurs-incendiaires vont donc purger un an de prison ferme. Depuis, les investigations ont confirmé l’origine criminelle.

Les lieux de l’incendie criminel. Photo D.R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *